Au cours des prochaines semaines, nous vous offrirons une analyse de chacun des repêchages du Canadien depuis 2003. Cette cuvée coïncide avec l’entrée en poste de Trevor Timmins à titre de directeur du recrutement amateur chez le CH. Nous replongerons dans le contexte de l’équipe à la veille de chaque cuvée, rappellerons les déclarations enthousiastes de l’époque, avant de terminer avec le bilan.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

LE CONTEXTE

Angelo Esposito fait beaucoup jaser à Montréal à la veille de ce repêchage. À l’aube de son année de repêchage, ce centre des Remparts de Québec originaire de Mont-Royal est pressenti à titre de premier choix au total de cette cuvée, après une saison de 98 points en 57 matchs à 17 ans. Mais sa production a chuté à 79 points et il n’est plus parmi les favoris.

Patrick Kane, James Van Riemsdyk et Kyle Turris sont désormais les favoris pour le titre de numéro un. Esposito est toujours un candidat au top dix cependant. Deux autres Québécois, David Perron et Keven Veilleux, sont répertoriés en première ronde ou au début de la deuxième.

La pression est forte sur le Canadien pour repêcher un Québécois en première ronde. Ça ne s’est pas produit depuis Éric Chouinard en 1998. Même si Trevor Timmins a repêché Maxim Lapierre, Guillaume Latendresse et Mathieu Carle en deuxième ronde en 2003, 2005 et 2006, on estime qu’il boude le Québec. Il en a pourtant repêché huit en quatre repêchages, et deux autres de la LHJMQ originaires des Maritimes.

Le Canadien possède deux choix de première ronde. Le 12e au total, puisque l’équipe ne s’est pas qualifiée pour les séries en 2006-2007, et le 22e de la première ronde, obtenu avant la date limite des échanges des Sharks de San Jose, avec Josh Gorges, pour le défenseur Craig Rivet, un coup de maître de Gainey. Le Canadien possède aussi le 43e choix en deuxième ronde.

Bob Gainey et Trevor Timmins laissent planer le mystère la veille. Ils ont identifié LEUR joueur, mais aucun indice ne transpire.

LES CHOIX

À la stupéfaction générale, le Canadien repêche au 12e rang un défenseur issu d’une école secondaire du Minnesota, Ryan McDonagh. L’année précédente, le défenseur David Fischer provenait lui aussi d’une école secondaire du Minnesota.

Les fans et de nombreux médias québécois ne comprennent pas comment l’équipe a pu préférer un tel inconnu à Angelo Esposito, toujours disponible, si présent dans l’imaginaire collectif sportif depuis un an.

Le chroniqueur Bertrand Raymond racontera sas soirée le lendemain dans le Journal de Montréal. « J’étais en compagnie d’hommes d’affaires vendredi soir. La salle était pleine d’amateurs de hockey les yeux rivés sur le téléviseur. Les fesses se sont avancées sur le bout des sièges quand les dirigeants du Canadien sont montés sur le podium pour procéder à leur première sélection. Ces mordus de hockey pensaient tous au même gars. L’équipe n’allait pas laisser filer l’occasion de choisir un jeune qui habite à 15 minutes du Centre Bell, se disaient-ils. Le nom de McDonagh a cogné dur. " Ça leur ressemble, ça ", m’a dit un partisan visiblement écœuré. Si je le pouvais, j’annulerais mes abonnements de saison dès ce soir ", a souligné un businessman qui a déjà détenu six abonnements, mais qui n’en a plus que deux aujourd’hui. »

Les choix passent et Esposito n’est toujours pas repêché. On se pose des questions. Finalement, les Penguins optent pour lui au 20e rang, deux places devant le Canadien. Pour plusieurs, Pittsburgh vient de couper l’herbe sous les pieds du CH et Esposito reviendra hanter Montréal au sein d’un club déjà bien nanti en talent offensif avec Crosby, Malkin et Letang.

Il reste toujours David Perron parmi les bons Québécois disponibles, mais le Canadien se tourne à nouveau vers un Américain, Max Pacioretty, un gros ailier de la région du Connecticut, 63 points en 60 matchs à Sioux City dans l’USHL.

Arrive la deuxième ronde. Les Flyers de Philadelphie repêchent à la fin de la ronde seulement. Ils offrent un choix de troisième ronde et leur choix au 58e rang en deuxième ronde pour s’avancer de 17 rangs et choisir le défenseur québécois Kevin Marshall, de Lewiston, un ancien des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, et originaire de Boucherville.

Le Canadien vient de louper un troisième Québécois, puisque David Perron a été choisi en fin de première ronde par les Blues de St. Louis. Kevin Veilleux, 6 pieds 5 pouces, 55 points en 70 matchs à Victoriaville, est toujours disponible, de même que Maxime Tanguay, 60 points en 54 matchs à Rimouski, n’ont toujours pas été choisis par contre. Il y a de l’espoir!

Mais au 43e, rang, deux places après Marshall, le Canadien opte pour le défenseur des Bulls de Belleville P.K. Subban. Mais l’enthousiasme de celui-ci lors des interviews ce jour-là charme les journalistes et les fans et fait oublier que l’équipe a boudé Veilleux et Tanguay. Le premier sera repêché au 51e rang, le second au 69e rang.

Le Canadien détient un choix de troisième ronde supplémentaire. Richard Zednik a connu une première saison de moins de 50 points en trois ans en 2005-2006 et Gainey l’a échangé aux Capitals en juillet 2006 pour ce choix. Le Canadien l’utilise pour repêcher Olivier Fortier au 65e rang. On vante sa hargne et la qualité de son jeu défensif. Fortier a amassé 64 points en 69 matchs à Rimouski.

QUELQUES CITATIONS

Nous voulons opter pour le joueur qui a le plus de potentiel plutôt que de se satisfaire d’un choix sûr. Nous pourrions prendre un risque. Nous voulons frapper un coup de circuit.

Trevor Timmins, avant le repêchage.

Il y a un joueur supérieur à tous les autres cette année d’après nos évaluations, a déclaré Gainey, hier, lors du point de presse du Canadien, à son hôtel de Columbus. Nous l’avons identifié et s’il faut, nous allons tenter d’avoir une meilleure position pour l’obtenir.

Bob Gainey, avant le repêchage.

Ryan McDonagh était ce joueur tant convoité dont Bob Gainey vous parlait la veille. Il a été à ce point dominant au Championnat mondial des 18 ans et moins ce printemps que nous ne croyions pas qu’il serait encore disponible au 12e rang. Nous avons même tenté d’effectuer un échange pour le repêcher plus tôt, mais nous n’avons pas réussi. Je le comparerais au jeune Ryan Suter, des Predators de Nashville. Il fréquentera l’Université du Wisconsin l’an prochain, mais il n’y restera pas longtemps. Il portera notre uniforme assez rapidement.

Trevor Timmins, le jour du repêchage.

P.K. Subban ne sait pas que parler, il sait jouer au hockey aussi. Plus la saison avançait, plus il s’améliorait. Il a joué de façon incroyable au cours des trois derniers mois. Il a excellé dans les séries éliminatoires de la Ligue de l’Ontario. Il sera un des patineurs les plus rapides à notre prochain camp d’entraînement.

Trevor Timmins, le jour du repêchage.

Pacioretty aussi était très élevé sur notre liste. C’est un attaquant de puissance. Il joue dur et il possède tout un tir. Avec McDonagh et lui, nous venons d’ajouter des joueurs au gabarit imposant, puissants et talentueux, ce qui manquait à notre organisation. Max possède déjà le gabarit d’un joueur de la LNH. Nous avons tenté d’obtenir un troisième choix au repêchage dans la première ronde pour l’obtenir (Angelo Esposito). Bob (Gainey) a été très actif au téléphone, mais nous n’avons pas réussi à dénicher un partenaire pour danser avec nous. C’est décevant, car nous voulions vraiment choisir un joueur du Québec, mais il reste encore bien des rondes à compter de demain (aujourd’hui).

Trevor Timmins, le jour du repêchage.

LA SUITE


David Perron atteint la Ligue nationale à 18 ans chez les Blues et obtient 27 points. Max Pacioretty, repêché cinq rangs plus tôt, est toujours à Michigan, dans la NCAA. À sa troisième année, Perron marque 20 buts et amasse 27 passes, après une année de 50 points un an plus tôt.
Pacioretty, lui, tarde à s’implanter dans la Ligue nationale. Il obtient 14 points, dont seulement trois buts, en 52 matchs, avant d’être renvoyé dans la Ligue américaine. McDonagh vient de compléter sa troisième saison à Wisconsin. Sa production est modeste. Il n’a jamais franchi la marque des 20 points en une saison. La perle rare suscite certaines inquiétudes, même si Trevor Timmins continue de défendre ses deux choix de première ronde.

Angelo Esposito ne fait guère mieux. Il a déjà été échangé aux Thrashers d’Atlanta avec un groupe de jeunes joueurs pour Marian Hossa. Il a obtenu seulement quatre aides en douze matchs dans la Ligue américaine lorsque sa saison est interrompue par une grave blessure.

Subban, lui, est en avance sur les deux autres. Il s’est joint au CH à la fin de la saison 2009-2010 et dominé malgré son jeune âge avec huit points en 14 matchs de séries éliminatoires. C’est le défenseur le plus prometteur depuis Éric Desjardins.
Le centenaire du Canadien approche. Bob Gainey se cherche un joueur de centre offensif. Les Rangers de New York veulent se débarrasser du monstrueux contrat de Scott Gomez. Le 30 juin 2009, Gainey offre McDonagh, Chris Higgins, Pavel Valentenko pour Scott Gomez et Tom Pyatt.

Trevor Timmins est secoué. Il n’a jamais été consulté avant la transaction. Dès sa deuxième saison à New York, en 2010-2011, McDonagh obtient 32 points. Il deviendra leur capitaine en 2014, après avoir amassé 17 points en 25 matchs de séries, en route vers la finale de la Coupe Stanley. Cette année-là, Gomez obtient 11 points, dont deux buts, en 38 matchs avec le CH.
Pacioretty a mis quelques années à se développer, mais il est devenu l’un des meilleurs buteurs de sa génération. Il a obtenu cinq saisons de plus de 30 buts, dont trois de 35 buts et plus, et cinq saisons de 60 points et plus. Il est devenu le capitaine du Canadien.

Subban a connu six saisons consécutives de 30 points ou plus, dont trois de 50 points ou plus, remporté le trophée Norris remis au défenseur par excellence, avant d’être échangé à Nashville pour Shea Weber. Il a aidé Nashville à atteindre la finale de la Coupe Stanley pour la première fois de son histoire dès sa première saison. Son année de 59 points un an plus tard lui a valu une autre nomination au Norris.

Subban est le meilleur compteur chez les défenseurs de sa cuvée, suivi de Kevin Shattenkirk et McDonagh. Pacioretty est le quatrième compteur de cette cuvée derrière Patrick Kane, Jakub Voracek et Jamie Benn. Angelo Esposito et Keven Veilleux n’ont jamais joué de match dans la LNH.

Si le repêchage était à refaire aujourd’hui, McDonagh, Subban et Pacioretty figureraient dans le top dix. Alors que le CH ne pigeait pas parmi les onze premiers. Il s’agit de l’un des grands repêchages de l’histoire des l’équipe. D’où la note parfaite.

NOTE FINALE : 10/10

Les choix du CH en 2007

(Les joueurs dont les noms sont marqués d’un astérisque ont joué 300 matchs ou plus dans la LNH)

Ryan McDonagh*, défenseur, 1ère ronde, 12e au total.

Capitaine des Rangers, 13e compteur de l’histoire chez les défenseurs, flirterait avec le top six s’il n’avait pas été échangé.

Max Pacioretty*, ailier, 1ère ronde, 22e au total.

L’un des meilleurs buteurs de sa génération, troisième de la cuvée derrière Patrick Kane et Jamie Benn.

P.K. Subban*, défenseur, 2e ronde, 43e au total.

Gagnant du trophée Norris, deux fois finaliste, le meilleur défenseur offensif de sa cuvée avec 426 points en 713 matchs.

Olivier Fortier, centre, 3e ronde, 65e au total.

On avait de grandes attentes, mais des blessures à l’épaule ont freiné son développement. Aucun match dans la LNH.

Yannick Weber*, défenseur, 3e ronde, 73e au total.

Mine de rien, il approche les 500 matchs dans la LNH. Douzième chez les défenseurs de sa cuvée au chapitre des points.

Joe Stejskal, défenseur, 5e ronde, 133e au total.

Incapable de s’imposer dans la Ligue américaine.

Andrew Conboy, ailier, 5e ronde, 142e au total.

Un dur à cuire trop peu doué, même pour la Ligue américaine.

Nichlas Torp, défenseur, 6e ronde, 163e au total.

On le comparait à Dairius Kasparaitis. N’a jamais franchi l’Atlantique.

Scott Kishel, défenseur, 7e ronde, 192e au total.

A joué brièvement dans une obscure ligue allemande après sa carrière dans la NCAA.

À LIRE

Belle histoire que celle d’Ian Laperrière, qui a maximisé son talent comme joueur, et dont l’après-carrière est également très réussie !