(Longueuil) Jocelyn Thibault, Yanick Jean et Ritchie Thibeau sont les finalistes pour l’obtention du trophée Maurice-Filion, dans la LHJMQ.

La Presse canadienne

La distinction est remise au directeur général de l’année.

Thibault est un fervent adepte de bâtir via le repêchage. Patrick Guay, Bailey Peach, Samuel Poulin et Félix Robert ont d’ailleurs été développés par le Phœnix.

Sur le marché des transactions, Thibault a ajouté Xavier Bernard, Samuel Bolduc et Charles-Antoine Roy.

Sherbrooke a mérité le Trophée Jean-Rougeau (le plus de points en saison régulière), grâce à une fiche de 51-8-3-1.

Chez les Saguenéens, Jean et les opérations hockey ont travaillé d’arrache-pied pour repêcher et développer des joueurs talentueux, ces dernières années.

LE QUOTIDIEN

Yanick Jean, derrière le banc des Saguenéens.

Entraîneur-chef et directeur général, Jean, 44 ans a acquis Rafaël Harvey-Pinard à la séance de sélection, avant d’ajouter des joueurs comme Félix Bibeau, Raphaël Lavoie et Dawson Mercer, au cours de la période de transactions des fêtes.

Chicoutimi a terminé la saison au troisième rang du classement général (45-12-5-1).

Thibeau a pris la relève de John Torchetti au milieu de la saison. Moncton avait déjà des joueurs tels Jakob Pelletier, Alexander Khovanov et Olivier Rodrigue, auxquels Thibeau a ajouté Jared McIsaac, Benoit-Olivier Groulx et Gabriel Fortier, à l’aide d’échanges.

Les Wildcats ont fini la campagne au deuxième échelon de la LHJMQ (50-13-1-0).