Le directeur général des Sharks de San Jose, Doug Wilson, n’est pas encore prêt à offrir le poste d’entraîneur-chef à temps plein à Bob Boughner.

John Wawrow
Associated Press

Wilson, qui a d’abord rappelé que la saison des Sharks n’est pas encore terminée puisque les activités de la LNH sont interrompues à cause de la pandémie de COVID-19, a exprimé sa satisfaction en déclarant que Boughner, l’entraîneur-chef par intérim, était sur la bonne voie pour obtenir le poste de manière permanente.

« Est-ce que Bob connaît notre groupe de joueurs et dispose d’un avantage dans ce processus ? Absolument », a évoqué Wilson en entretien téléphonique jeudi.

« Mais je dois compléter ce processus, car il y a une opportunité et que nous disposons de temps, a-t-il ajouté. Et quand tu disposes d’autant de temps devant toi, alors tu dois en profiter. »

PHOTO CODY GLENN, USA TODAY SPORTS

Bob Boughner.

Wilson s’est dit satisfait de l’amélioration de la qualité et de la structure du jeu des Sharks lors des 37 matchs dirigés par Boughner, qui a remplacé Peter DeBoer à la suite de son congédiement le 11 décembre.

Wilson a cependant rappelé qu’il devait encore analyser plusieurs facettes de l’équipe, qui ratera vraisemblablement les séries éliminatoires pour la deuxième fois seulement en 16 saisons. Les Sharks occupaient d’ailleurs le dernier rang de l’Association Ouest lorsque le jeu a été interrompu le 12 mars.

On ignore pour l’instant la date de la reprise des activités, et si la LNH choisira de compléter le dernier mois du calendrier régulier, ou encore relancer la saison directement en séries éliminatoires.

Les Sharks (29-36-5) ont compilé une fiche de 14-20-3 sous l’égide de Boughner. Cette fiche est en partie attribuable aux nombreuses blessures qui ont affligé les joueurs étoiles des Sharks cette saison.

Hertl et Karlsson se rétablissent

Wilson a également offert une mise à jour de l’état de santé de certains de ses joueurs. Il a notamment indiqué que l’attaquant Tomas Hertl et le défenseur Erik Karlsson seront de retour au jeu la saison prochaine.

Il a mentionné que la rééducation de Hertl respecte les échéanciers et qu’il peut déjà étirer son genou gauche, à peine deux mois après être passé sous le bistouri pour réparer des déchirures à deux tendons. Il a ajouté que Karlsson est pratiquement rétabli de sa fracture au pouce gauche subie en février.

Wilson a également souligné que l’attaquant Logan Couture ne ressentait plus aucun symptôme après avoir raté la dernière rencontre des Sharks en raison d’une commotion cérébrale. Il avait été atteint à la tête par une rondelle.

PHOTO BEN MARGOT, AP

Un arbitre se penche sur Logan Couture, des Sharks, durant le match du 8 mars 2020 contre l’Avalanche du Colorado à San Jose, en Californie.

Pour sa part, Boughner a passé sa portion de l’entretien de 40 minutes à discuter de la saison prochaine.

« Qui sait ce qui nous attend pour le reste de la saison actuelle, mais si vous voulez parler du camp d’entraînement, c’est ça qui m’intéresse le plus », a-t-il confié.

« Nous allons considérer le camp d’entraînement comme étant déterminant », a-t-il poursuivi.

Joe Thornton : « très spécial », mais pas éternel

D’autre part, Wilson a aussi discuté de l’avenir de Joe Thornton, qui écoule un contrat d’un an et qui est sur le point de compléter sa 22e saison dans le circuit Bettman, et sa 15e avec les Sharks.

PHOTO PAUL BEATY, AP

Wilson a refusé de s’avancer sur la place de Thornton dans sa formation la saison prochaine, se limitant à dire : « Il est très spécial ».

« Tout le monde sait que nous aimons Joe », a-t-il dit, en précisant qu’il discutait régulièrement avec l’attaquant âgé de 40 ans.

Wilson a cependant refusé de s’avancer sur la place de Thornton dans sa formation la saison prochaine, se limitant à dire : « Il est très spécial ».