La LNH a étendu les directives selon lesquelles les joueurs et le personnel se placent eux-mêmes en quarantaine jusqu’au 15 avril, mardi.

Stephen Whyno
Associated Press

Il est possible que la pandémie du coronavirus repousse l’échéance encore plus loin.

Le commissaire adjoint Bill Daly a confirmé la prolongation des directives via un courriel.

Cela ajoute 11 jours à la date précédente qui était le 4 avril. La semaine dernière, Daly a reconnu que cette date ne faisait plus de sens, vu l’évolution rapide de la situation.

La LNH a mis sa saison en pause le 12 mars, avec 189 matchs de saison régulière à jouer.

Le commissaire Gary Bettman s’est alors dit optimiste quant à la reprise de la saison et à l’attribution de la coupe Stanley.

La LNH a demandé aux équipes des dates de disponibilité des arénas jusqu’en août ; il ne serait donc pas inconcevable de voir le hockey se prolonger pendant l’été.

« En fonction de la gestion du virus, je pense qu’il est possible de jouer fin juin, juillet et août », a déclaré lundi le directeur général des Capitals de Washington, Brian MacLellan.

Le président Donald Trump a prolongé les lignes directrices américaines en matière de distanciation sociale jusqu’à la fin avril.

Quant à la recommandation des Centers for Disease Control de ne pas tenir de rassemblements de plus de 50 personnes avant la mi-mai, la LNH a dit qu’elle évaluerait la situation 45 jours après le début de cette recommandation, valable pour huit semaines.

Le médecin-chef de la LNH a déclaré que de petits regroupements de joueurs seraient la première étape vers la reprise potentielle de la saison.

Par contre, les réglementations nationales, provinciales et locales de confinement pourraient affecter la réouverture des installations pour des entraînements informels.

Quatre joueurs de la LNH se sont révélés positifs pour la COVID-19 : deux de l’Avalanche et deux des Sénateurs.