Le calendrier de la Ligue nationale de hockey demeure en mode pause, mais selon Shea Weber, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important ces jours-ci.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

« Le plus important, c’est que tout le monde demeure en sécurité, a dit le capitaine du Canadien lors d’un appel-conférence organisé lundi après-midi par la LNH. Il y a plusieurs scénarios différents qui sont à l’étude concernant le retour éventuel de la saison, mais ce n’est pas quelque chose qui appartient aux joueurs. »

Comme un peu tout le monde, Weber, qui demeure à Montréal avec sa famille pendant la crise que l’on sait, est en mode attente depuis que la LNH a choisi de suspendre ses activités, le 12 mars.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Shea Weber durant la 3e période d'un match contre les Canucks de Vancouver au Centre Bell le 25 février 2020.

« Nous sommes arrivés à l’entraînement ce matin-là pour se faire dire qu’on allait avoir une réunion d’équipe et ensuite, tout le monde est rentré à la maison, a-t-il ajouté.

Ce qui est le plus difficile pour nous présentement, c’est l’incertitude. Nous avons tous un programme d’entraînement à la maison, mais d’ordinaire on s’entraîne avec une date de retour en tête. Maintenant, personne ne connaît cette date.

Shea Weber

Pour l’heure, les dirigeants du hockey continuent de plancher sur divers scénarios visant à sauver la présente saison.

Les patrons de la ligue songent à l'été

Plus tôt lundi matin, le directeur général des Capitals de Washington, Brian MacLellan, a confirmé que la ligue songe toujours à présenter la suite du présent calendrier au cours de l’été.

PHOTO D'ARCHIVES FRANK FRANKLIN, ASSOCIATED PRESS

Le DG des Capitals de Washington Brian MacLellan.

« Ça fait partie des scénarios, a fait savoir le DG. Tout dépend bien sûr de la durée de la crise actuelle en rapport avec le virus, et aussi, de la manière dont le monde sera en mesure de réagir. Mais je sais que la ligue analyse les différentes possibilités. Les dirigeants de toutes les équipes se sont déjà fait demander de vérifier la disponibilité des arénas pour le mois d’août. »

Au cours de sa longue histoire, la LNH n’a pas tenu de finale de la Coupe Stanley à seulement deux reprises : en 1919 en raison de l’épidémie de la grippe espagnole, et en 2004-05 en raison d’un lock-out.