Le Rocket de Laval aura à se trouver un nouveau président très bientôt.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Mark Weigthman, qui occupait ce poste depuis 2018, en plus de camper le poste de vice-président du développement et des opérations de la place Bell à Laval, a remis sa démission au club de la Ligue américaine de hockey jeudi, a confirmé la direction du Rocket.  

« J’ai passé les deux dernières années au sein d’une organisation absolument extraordinaire qui est le groupe CH, en plus d’avoir le privilège de faire équipe avec des gens dynamiques, passionnés, et qui travaillent sans répit », a entre autres écrit Weightman sur son compte Twitter jeudi.

L’ancien dirigeant du Rocket n’a rien ajouté d’autre sur la situation, et sur cette décision pour le moins étonnante, puisque rien ne laissait pourtant présager un divorce entre les deux parties, et certes pas en plein milieu de saison d’une telle manière. En entrevue avec La Presse en mars 2018, il semblait pourtant très fébrile à l’idée de se joindre au Rocket, qualifiant cette décision de « mandat très intéressant. »

Tout ce qui est certain, c’est que pour l’heure, il demeure en poste mais quittera de manière officielle le 7 février prochain.

Ensuite ? Mystère pour le moment.

« Pour la suite, j’aurai des nouvelles à mon égard que je partagerai au moment opportun, a-t-il ajouté sur son compte Twitter. Mais entre-temps j’ai un projet spécial avec le Rocket à terminer… une bonne nouvelle suivra sous peu ! À suivre ! »

Avant de se joindre au club-école du Canadien, Weightman avait fait partie de l’organisation des Alouettes de Montréal pendant 22 ans. Il avait été remplacé dans ses fonctions de président par Patrick Boivin en décembre 2016.