La Ligue nationale de hockey (LNH) affirme avoir réussi à s’entendre avec les autorités de santé des provinces canadiennes pour permettre aux équipes de jouer leurs matchs dans leurs arénas.

Antoine Trussart Antoine Trussart
La Presse

« En nous basant sur les discussions de la dernière semaine, ainsi que sur nos échanges des dernières 24 heures, nous croyons être en accord sur les conditions dans lesquelles toutes les équipes canadiennes pourront débuter la saison 2020-2021 dans leur domicile », a affirmé Bill Daly, commissaire adjoint de la LNH sur Twitter.

Selon Darren Dreger, lui aussi analyste à TSN, la LNH et l’association des joueurs ont accepté de soumettre les joueurs à un protocole de tests plus rigoureux. Les joueurs les plus connus de la ligue devront également s’engager à participer à la diffusion de messages d’intérêt public liés à la pandémie.

Les autorités des cinq provinces hébergeant une équipe de la LNH n’ont pas confirmé cette entente.

Selon une lettre obtenue par le réseau TSN, il s’agit d’un des deux plans proposés par les autorités de santé publique à la LNH. Le second proposait de jouer la saison 2020-2021 dans des bulles, comme durant la saison dernière, ce qui aurait limité les déplacements.

La saison de la LNH commencera le 13 janvier prochain et comptera 56 matchs. Les équipes canadiennes de la ligue joueront ensemble dans la division Nord. L’horaire chamboulé comportera plusieurs matchs consécutifs entre les équipes qui s’affronteront neuf ou dix fois chacune.

Les équipes avaient eu le feu vert des autorités pour commencer à s’entrainer, mais des détails restaient à régler au sujet des conditions sanitaires dans lesquelles pourront se dérouler les matchs.