(Toronto) La Ligue de l’Ontario a reporté le début de sa saison 2020-21, prévu en février.

John Chidley-Hill
La Presse Canadienne

L’OHL a annoncé mercredi que sa saison ne commencera pas le 4 février, la date identifiée plus tôt cette année. Les joueurs devaient se rapporter à leur équipe respective au début du mois de janvier.

La décision a été prise à la suite de celle du premier ministre de l’Ontario Doug Ford de placer l’ensemble de la province en confinement à compter de samedi, tandis que la deuxième vague de COVID-19 frappe de plein fouet ses concitoyens.

La ministre des Sports, Lisa MacLeod, a indiqué que le confinement en Ontario permettra malgré tout aux professionnels et aux athlètes de haute performance de s’entraîner dans la province, mais pas de prendre part à des compétitions.

« Pour le moment, nous n’avons aucune autre directive du médecin hygiéniste en chef pour leur permettre de jouer. Ce travail est toujours en cours, a déclaré MacLeod. À l’heure actuelle, nous nous concentrons sur notre système de santé et nous voulons éviter qu’il soit surchargé. C’est notre priorité. »

MacLeod a mentionné que la décision d’annuler la saison reviendra aux dirigeants de l’OHL. Elle a ajouté que le gouvernement de l’Ontario a déjà annoncé que des subventions seront accordées aux petites entreprises pour les aider pendant la période de fermeture à l’échelle de la province et que son ministère prévoit d’annoncer un financement supplémentaire pour les organisations sportives au cours de la nouvelle année.

Une complication supplémentaire est que l’OHL compte trois équipes — les Otters d’Erie, les Firebirds de Flint et le Spirit de Saginaw — établies aux États-Unis et que la frontière canado-américaine reste fermée jusqu’au 21 janvier pour les voyages jugés non essentiels.

« Tout comme pour le Baseball majeur et la NBA, ces décisions concernant les passages frontaliers seront prises par le gouvernement fédéral. Ce sont des éléments clés que l’OHL devra prendre en considération, a dit MacLeod. Nous examinerions à quoi ressemblerait le retour au jeu et ce que ça signifierait en termes d’assainissement, de distanciation sociale dans l’aréna ou autres choses comme ça. »

La Ligue de hockey junior du Québec (LHJMQ) est la seule ligue canadienne à avoir donné le coup d’envoi à sa saison jusqu’ici. Le jeu a été interrompu le 1er décembre, et le circuit Courteau espère que ses 12 équipes québécoises pourront reprendre leurs activités dans quatre marchés sécuritaires vers la fin janvier. Aucune date n’a été déterminée pour la relance des activités des six clubs de la LHJMQ situés dans les Maritimes.

La Ligue de l’Ouest espérait lancer sa saison en janvier, mais un nouveau report a été annoncé plus tôt ce mois-ci.