Rob Blake a pris une décision importante en janvier 2019. Le DG des Kings de Los Angeles a échangé son meilleur défenseur après Drew Doughty, Jake Muzzin, aux Maple Leafs en retour d’un choix de première ronde et de deux espoirs.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Cette transaction marquait le début de la reconstruction chez les Kings. Blake aura un oeil attentif sur le Championnat mondial de hockey junior à compter de la semaine prochaine, où neuf espoirs de son organisation, un sommet dans la LNH, seront à l’oeuvre. Parmi eux, le défenseur repêché en première ronde avec le choix des Leafs, Tobias Bjornfot.

Blake a hérité de joueurs vieillissants et grassement payés à son arrivée en 2017. Los Angeles avait remporté la Coupe Stanley en 2012 et 2014, mais raté les séries deux années sur trois avant l’embauche de Blake. Le successeur de Dean Lombardi a mis 18 mois avant de se résoudre à une reconstruction.

Parmi ses joueurs les plus prometteurs au Championnat mondial junior, deux jeunes centres repêchés dans le top 5 depuis deux ans, Quinton Byfield, deuxième choix au total en 2020, et Alex Turcotte, cinquième au total en 2019. Les deux pourraient rejoindre les Kings après le tournoi. Los Angeles avait déjà vu émerger l’hiver dernier un autre jeune centre, Gabriel Vilardi, 11e choix au total en 2017, sept points en dix matchs dans la LNH, 25 en 34 dans la Ligue américaine après une absence de presque un an pour blessures.

Byfield sera l’un des points de mire de l’équipe canadienne, Turcotte un leader offensif de l’équipe américaine. Plusieurs autres espoirs des Kings à ce championnat ne feront pas de figuration non plus.

PHOTO PETER POWER, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Quinton Byfield

Par exemple, l’ailier Arthur Kaliyev, choix de deuxième ronde en 2019, pourrait constituer un vol. Kaliyev a marqué quatre buts en cinq matchs l’an dernier pour les Américains au Championnat mondial junior et a amassé 200 points, dont 95 buts, en 124 matchs à ses deux dernières saisons dans la Ligue junior de l’Ontario.

Fait intéressant à noter, cinq des neuf espoirs des Kings à ce Championnat proviennent d’un seul repêchage, celui de 2019. En plus de Turcotte, Bjornfot et Kaliyev, le défenseur Jordan Spence, un choix de quatrième ronde, 16 points en 13 matchs à Moncton dans la LHJMQ cet automne, a mérité un poste au sein de la puissante défense canadienne, et Lukas Parik, repêché en troisième ronde, sera l’un des gardiens de la République tchèque.

Blake a poursuivi la reconstruction de façon encore plus agressive en 2020. Il a échangé son défenseur Alec Martinez aux Golden Knights de Vegas pour deux choix de deuxième ronde, Tyler Toffoli aux Canucks pour un espoir de premier plan, Tyler Madden, 37 points en 27 matchs l’an dernier à Northeastern, l’équipe de l’espoir du CH Jordan Harris, et un choix de deuxième ronde, Jack Campbell et Derek Forbort pour des choix de troisième et quatrième ronde.

Les Kings seront coincés encore deux ans avec les contrats de Jeff Carter et Dustin Brown, 35 et 36 ans respectivement. Le contrat du gardien Jonathan Quick ne sera pas échu avant 2023.

Mais grâce au travail de Blake et de ses recruteurs Mark Yannetti et Mike Futa, l’avenir des Kings semble radieux.

NOTE : Rondelle Libre fera relâche pour deux semaines pendant les Fêtes. Mais j’analyserai les matchs du Canada au Championnat mondial junior.

À LIRE

La doyenne du Canadien est à la retraite. Guillaume Lefrançois nous la fait découvrir.