(Trois-Rivières) Joint sur l’heure du dîner, Ron Choules avait hâte de retrouver ses joueurs pour la prochaine séance d’entraînement en après-midi.

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

Après des semaines à se creuser la tête pour garder tout le monde sur la pointe des pieds, le pilote des Cataractes se doutait de l’énergie qui allait être palpable, quelques heures après l’annonce de la LHJMQ de déplacer les sept équipes en zone rouge sous une bulle, à Québec, pour une dizaine de jours. « Je n’aurai pas besoin de dire grand-chose, l’intensité sera là naturellement », se réjouissait Choules. « Je suis tellement content pour nos joueurs. Après plusieurs semaines à s’entraîner, la récompense arrive enfin. »

> Lisez l’article complet sur le site du Nouvelliste