Il n’y a pas si longtemps, Joël Bouchard a souligné cette simple vérité : au hockey, il y a toujours quelqu’un qui est en train de faire des « push-up » pour prendre la place de quelqu’un d’autre. Mais Alexandre Alain et Rafaël Harvey-Pinard jurent qu’ils n’ont pas besoin qu’on le leur rappelle.

Richard Labbé
Richard Labbé La Presse

« On est maintenant dans les rangs professionnels, et c’est à nous de faire les efforts afin d’être prêts, a répondu Alexandre Alain lors d’une conférence vidéo jeudi après-midi. On ne peut pas prendre une année de repos et ensuite se présenter comme si de rien n’était. »

La date clé : le 5 février 2021

Comme la plupart des joueurs de leur calibre et de leur âge, ces deux jeunes hommes ont bien en tête la date du 5 février 2021, qui est la date visée par les dirigeants de la Ligue américaine de hockey en vue d’un éventuel retour au jeu.

Dans les deux cas, la suite des choses pourrait se révéler très importante. Alain, 23 ans, revient de deux saisons avec le Rocket, et il a encore une année de contrat en poche. Pour Harvey-Pinard, 21 ans, le temps est venu de tenter de se faire une place chez les pros, après avoir passé les dernières saisons dans le monde du hockey junior.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Rafaël Harvey-Pinard lors du match des recrues du Canadien contre une équipe universitaire, le 10 septembre 2019 à Brossard

« Ceux qui veulent percer dans le monde du hockey savent que c’est une belle occasion actuellement, a expliqué l’ancien des Huskies de Rouyn-Noranda et des Saguenéens de Chicoutimi. On a le temps de pouvoir travailler sur les aspects de notre jeu qu’il faut améliorer. »

Trouver une glace en temps de pandémie

Ce bout-là n’est pas si facile en raison de la situation que l’on sait. Les deux joueurs tentent de sauter sur une glace quelques fois par semaine, Alain à Québec et Harvey-Pinard à Blainville, mais les arénas ouverts ne sont pas si nombreux.

Pendant ce temps, il y a des joueurs dans une situation similaire qui ont choisi d’aller jouer ailleurs afin de ne pas perdre le rythme. C’est notamment le cas du défenseur Josh Brook, qui a accepté jeudi d’être prêté par le Canadien au club de Krefeld de la ligue DEL en Allemagne.

Brook, 21 ans, a été un choix de deuxième tour du Canadien au repêchage de 2017. Il a disputé la dernière saison à Laval, où il a récolté 13 points en 60 matchs. Il sera de retour par ici quand l’organisation du Canadien sera en mesure de reprendre ses activités sur glace.

Alexandre Alain affirme qu’il ne voulait pas suivre la voie d’un déménagement temporaire en Europe, lui qui a de plus choisi de passer un peu plus de temps aux études en mode virtuel.

« Il faut essayer de trouver le positif dans la présente situation, a-t-il ajouté. De mon côté, je devais suivre deux cours lors de la présente session, alors là, j’ai choisi de passer à quatre cours à la place… Disons que ça permet de rester occupé ! Mais le défi en ce moment est de s’entraîner, et de s’assurer d’être prêt lorsqu’on pourra retourner sur la glace avec notre équipe. »