La Coupe Stanley remportée par le Lightning suscite beaucoup d’espoir à Detroit.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Le DG des Red Wings, Steve Yzerman, ne travaille plus pour Tampa depuis septembre 2018, mais il a largement contribué à la reconstruction de l’équipe.

À son arrivée à Tampa, en 2010, le Lightning venait de terminer dans la cave du classement trois années de suite, dont deux fois au 29e et avant-dernier rang.

Lors de son embauche à Detroit, les Red Wings avaient eux aussi raté les séries trois ans de suite, et terminé 27e, 28e et 25e au classement général.

Yzerman sera-t-il en mesure de répéter son exploit avec les Red Wings, le club pour lequel il a joué 22 ans avant d’embrasser une carrière de gestionnaire ?

Comparons la situation des deux équipes au moment où Yzerman est entré en poste.

À ses débuts à Tampa en 2010, Steve Yzerman peut compter sur deux joyaux repêchés tôt lors des années précédentes : le centre Steven Stamkos, premier choix au total en 2008, et Victor Hedman, deuxième choix au total en 2009. Malgré la vilaine saison du Lightning, Stamkos vient alors de marquer 51 buts et d’obtenir 95 points.

Martin St-Louis est encore un joueur dominant avec 94 points, mais il a 35 ans. Le reste du noyau vieillit. Vincent Lecavalier, Ryan Malone, Alex Tanguay et Mattias Ohlund ont tous 30 ans ou plus. Le gardien Mike Smith vient de connaître une saison affreuse.

Outre Stamkos et Hedman, la relève est faible. Les choix de première ronde des années précédentes, Andy Rogers, Vladimir Mihalik et Riku Helenius n’offrent déjà plus rien d’encourageant. Tampa n’a pas repêché en première ronde en 2002, 2003 et 2007.

Yzerman a eu le mérite de bien s’entourer. Il a extirpé Julien BriseBois de l’organisation du Canadien pour en faire son bras droit. Il a restructuré son département de recrutement amateur et y a nommé Al Murray au poste de directeur. BriseBois s’est chargé de revamper le club-école.

La participation à la finale de l’Association de l’Est, dès la première année, constituait une anomalie. L’entraîneur Guy Boucher a réussi un tour de force avec un gardien de 40 ans, Dwayne Roloson, et un premier défenseur du nom de Brett Clark. Deux ans plus tard, la moitié des joueurs de ce club n’étaient plus dans la LNH…

Entre 2012 et 2014, Yzerman a échangé Martin St-Louis, Dominic Moore, Steve Downie, Pavel Kubina et Eric Brewer en retour de choix au repêchage.

Entre 2011 et 2015, Al Murray a repêché 22 fois parmi les trois premières rondes. Il a réussi à dénicher la plupart de leurs joueurs clés actuels du club : Nikita Kucherov, Ondrej Palat, Brayden Point, Andrei Vasilevskiy et Anthony Cirelli.

Lecavalier, Gagné, Malone et compagnie ont cédé leur place aux plus jeunes.

Une fois le nouveau noyau parvenu à maturité, on a échangé ces dernières années des choix et des espoirs pour obtenir des vétérans comme Ryan McDonagh, Barclay Goodrow et Blake Coleman.

À Detroit, Yzerman ne compte pas de Stamkos ou de Hedman. Mais le noyau a déjà été rajeuni par son prédécesseur Ken Holland et les Red Wings ont pu renflouer la banque d’espoirs avant l’arrivée d’Yzerman. Detroit a repêché 27 fois parmi les trois premières rondes lors des cinq derniers repêchages.

Le plus vieux membre du premier trio des Wings, composé de Dylan Larkin, Anthony Mantha et Tyler Bertuzzi, a 26 ans.

Detroit vient de mettre la main au quatrième rang du repêchage de 2020 sur l’un des attaquants les plus prometteurs de sa cuvée, l’ailier suédois Lucas Raymond.

Le sixième choix au total en 2018, Filip Zadina, 20 ans, a décroché un poste en deuxième moitié de saison l’an dernier. Il a obtenu 15 points en 28 matchs. Deux choix de 2018, Joe Veleno et Jonatan Berggren, espèrent percer ces prochaines années. Veleno, un choix de première ronde, a 2 points en 3 matchs en deuxième division suédoise cet automne. Berggren connaît un début de saison inespéré dans cette même ligue avec 13 points en 9 matchs.

Robby Fabbri, 24 ans, obtenu par Yzerman en retour de Jacob de la Rose, a amassé 31 points, dont 14 buts, en 52 matchs après la transaction.

À ne pas dédaigner non plus, le centre géant de 6 pieds 6 pouces, Michael Rasmussen, 21 ans, 22 points en 35 matchs dans une saison marquée par les blessures l’an dernier.

La défense est encore plus prometteuse. Filip Hronek, 22 ans, est déjà le défenseur le plus utilisé de son club, presque 24 minutes par match en moyenne. Il a amassé 31 points en 65 matchs l’hiver dernier. Le premier choix de 2016, Dennis Cholowski, 22 ans, montre un beau potentiel offensif, mais il doit peaufiner son jeu défensif. Il a disputé 88 matchs jusqu’ici dans la LNH.

Le meilleur espoir en défense demeure l’Allemand Moritz Seider, sixième choix au total en 2019, 6 pieds 4 pouces, 210 livres, droitier, mobile, doué offensivement, 22 points en 49 matchs à sa première saison dans la Ligue américaine, à seulement 18 ans.

Les recruteurs des Wings n’ont pas toujours fait les meilleurs choix. Rasmussen a été préféré à Martin Necas et Nick Suzuki ; Evgeny Svechnikov à Brock Boeser, Travis Konecny et Sebastian Aho en 2015 ; Zadina à Quinn Hughes.

Mais la plupart demeurent des espoirs légitimes et le volume de jeunes joueurs est intéressant. Detroit détient aussi deux choix de deuxième ronde en plus du leur l’an prochain.

Comme à Tampa Bay, Steve Yzerman a procédé à des changements au sein de son personnel de recruteurs. En poste depuis 2013, le directeur du recrutement amateur Tyler Wright n’a pas été retenu. Il a rejoint Ken Holland à Edmonton. Jeff Finley et Andrew Dickson ont aussi été remerciés en 2019 après de nombreuses années de service. L’ancien centre des Wings, Kris Draper, est désormais aux commandes.

Tampa ou Detroit ? Probablement les Wings, à cause de la profondeur de leur banque d’espoirs. Il s’agira maintenant de bien manœuvrer, comme Yzerman l’a si bien fait en Floride.

À LIRE

À quand remonte la dernière recrue du CH confirmée avec l’équipe avant même le début de la saison ? À loin, très loin. Il faudrait une catastrophe pour ne pas voir Alexander Romanov en uniforme dès le prochain match de l’équipe. Claude Julien l’a confirmé en point de presse jeudi matin.