Le Wild du Minnesota a cédé le gardien Devan Dubnyk et l’attaquant Ryan Donato aux Sharks de San Jose dans deux transactions distinctes, lundi, qui marquent la poursuite de la métamorphose de l’équipe sous la direction du directeur général Bill Guerin.

Dave Campbell
La Presse canadienne

En retour de Donato, le Wild a obtenu un choix de troisième ronde au repêchage de 2021. Les Sharks ont donné leur choix de cinquième ronde en 2022 pour mettre la main sur Dubnyk et ont également reçu le choix de septième ronde du Wild en 2022.

Âgé de 34 ans, Dubnyk avait été surpassé par Alex Stalock dans la hiérarchie des gardiens du Wild cette saison, après avoir pris une pause de plus d’un mois pour soutenir son épouse, aux prises avec un problème de nature médicale.

Dubnyk a complété la saison avec une moyenne de buts alloués de 3,35, la troisième plus élevée de sa carrière. Son taux d’efficacité de ,890 a été son moins bon en dix ans.

« C’est quelque chose que j’ai dû vivre, malheureusement. Heureusement, tout le monde va bien et nous avons eu une chance de revenir à une vie normale » a expliqué Dubnyk lors d’une visioconférence.

« Je n’ai certainement pas oublié comment arrêter la rondelle. J’ai pleinement de ramener le niveau de mon jeu au niveau où il était avant et même plus haut. »

Dubnyk va entamer la dernière année de son contrat, qui représente 4,33 millions $ vis-à-vis le plafond salarial. Le Wild a accepté de verser 2,5 millions $ de son salaire pour 2020-2021.

Dubnyk, qui a inscrit un sommet personnel en carrière avec 40 victoires en 2016-2017, a mené tous les gardiens de la LNH avec 363 matchs sur une période de six saisons avec le Wild. Durant ce temps, il a aussi affiché la troisième meilleure moyenne de buts alloués, à 2,41.

« Ça fait partie du changement en cours ici. Nous avons besoin d’emprunter une nouvelle direction », a expliqué Guerin.

« Devan et moi avons eu de franches conversations dernièrement et, en fin de compte, je pense que c’est ce qu’il y a de mieux pour le Wild du Minnesota. »

Doug Wilson, le directeur général des Sharks, était à la recherche d’un vétéran gardien pour faire la lutte au régulier Martin Jones pour le rôle de gardien numéro un.

Jones est sous contrat pendant quatre autres saisons, à un salaire annuel de 5,75 millions $ US, mais n’a pas livré des performances correspondantes lors des récentes campagnes. Lors de chacune des deux dernières saisons, son taux d’efficacité n’a été que de ,896.

Pendant une certaine période de temps en janvier dernier, Jones a été laissé sur le banc dans l’espoir qu’il retrouve ses moyens. Sur une période de six semaines, il n’a effectué que trois départs. Après son retour au jeu en février, il a affiché une moyenne de buts alloués de 2,02 et un taux d’arrêts de ,927 en huit présences devant le filet.

« Nous devons jouer de façon plus étanche en défensive pour donner au gardien devant le filet la chance de connaître du succès », a fait remarquer Wilson, qui en est à sa 17e saison à la tête des Sharks.

Donato a inscrit 14 buts et récolté neuf mentions d’assistance en 62 rencontres la saison dernière, bien qu’il a aussi été blanchi de la feuille de pointage en deux matchs éliminatoires avec le Wild.

Donato avait accepté un contrat de deux saisons d’une valeur totale de 3,8 millions $US du Wild le 16 juillet 2019. Il pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine campagne.

Il avait été acquis des Bruins le 20 février 2019, dans la transaction qui avait envoyé l’attaquant Charlie Coyle à Boston.

Donato, qui a été un choix de deuxième ronde, 56e au total, des Bruins lors du repêchage de la LNH en 2014, totalise 29 buts et 28 mentions d’aide en 130 matchs de saison régulière dans la LNH. De plus, il n’a toujours pas inscrit de point en cinq parties éliminatoires.