Les meilleurs espoirs de la LNH ont reçu beaucoup d’attention cette semaine, à 10 jours du repêchage. Les journalistes n’en avaient que pour Lafrenière, Stützle et compagnie.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Les autres espoirs ont intérêt à ne pas se laisser décourager par le fait d’être relégués ainsi dans l’ombre. Si le Lightning se retrouve aujourd’hui à une seule victoire de la Coupe Stanley, il le doit à un modeste choix de troisième tour, Brayden Point.

> Le sommaire de la rencontre

Le centre numéro un du Lightning a marqué deux buts cruciaux vendredi soir. Le premier en fin de première période après que les Stars de Dallas eurent pris les devants 2-0. Le second au début de la deuxième période pour provoquer l’égalité. Ne dit-on pas que les buts de fin et de début de période sont importants ?

Point a désormais 30 points en 21 matchs. Pourtant, en 2014, on n’en avait que pour Aaron Ekblad, Sam Reinhart, Leon Draisaitl et Sam Bennett à l’aube du repêchage. Point était trop lent selon une majorité de recruteurs. Le Lightning a même repêché trois joueurs avant lui.

Nikita Kucherov, coéquipier de Point et meilleur compteur de la LNH en séries avec 32 points, peut aussi servir d’inspiration aux jeunes moins bien cotés cette année. Il a été repêché en fin de deuxième tour en 2011. Le premier choix au total cette année-là, Ryan Nugent-Hopkins, a disputé six matchs de moins en carrière dans les séries que Kucherov cet été.

Les Stars de Dallas ont également leur lot de belles histoires. Le premier compteur du match, le défenseur John Klingberg, un élément clé à Dallas, a attendu le cinquième tour en 2010. Dallas a repêché le gardien Jack Campbell au 10e rang cette année-là. Campbell a joué un match pour les Stars en carrière.

Le deuxième compteur du match, Joe Pavelski, a été repêché au septième tour par San Jose en 2003. Avec ses deux buts vendredi, Pavelski a pris le premier rang de l’histoire pour les buts dans de mêmes séries pour un joueur de 36 ans ou plus avec 12. Le record de 11 appartenait à… Maurice Richard !

Le capitaine des Stars, Jamie Benn, a été repêché au cinquième tour. Il connaît de grandes séries. Il a joué 22 minutes dans le quatrième match et préparé le premier but de Pavelski.

Malheureusement, il s’est vu imposer une pénalité bête en prolongation. Son indiscipline a coûté la victoire à son équipe. Kevin Shattenkirk a battu le gardien Anton Khudobin en supériorité numérique pour permettre au Lightning de l’emporter 5-4.

Même s’il a joué 28 minutes, Victor Hedman n’a pas connu son meilleur match. Il a mal paru sur trois buts des Stars. Mais les grands joueurs savent se lever au moment opportun. Il a préparé le but gagnant de Shattenkirk. Son explosion de joie disait tout. Hedman savait sans doute qu’il avait des choses à se faire pardonner.

Avec une avance de 3-1 dans cette série, Tampa peut achever Dallas lors du prochain match, ce samedi. Il le doit à des défenseurs comme Hedman, deuxième choix au total en 2009, mais aussi, surtout, à des joueurs dont le jour du repêchage n’a pas été auréolé de gloire.

Mais rira bien qui rira le dernier. Les héros des séries éliminatoires estivales le prouvent encore une fois.