Récemment, Rob Papineau a offert une déclaration pour le moins étonnante au site SB Nation, au sujet de Quinton Byfield : « Moi, je le choisirais avec le premier choix au total, a déclaré le directeur général des Wolves de Sudbury. Si on le compare à Alexis Lafrenière, qui est un joueur incroyable, Quinton a 10 mois de moins… Je ne tente pas de voir quel joueur sera prêt avant l’autre en septembre. Je regarde le joueur qui pourrait être mon centre de concession pour environ les 15 prochaines années. »

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

On peut sans doute pardonner cet élan d’enthousiasme à Papineau, qui est après tout le DG de Byfield dans les rangs juniors à Sudbury, donc son patron aussi, et on peut le comprendre de s’emporter un brin au sujet de ce joueur ontarien qui, selon plusieurs, devrait être choisi tout de suite après Lafrenière au prochain repêchage.

Pour rester dans les élans d’enthousiasme, on pourrait ajouter que selon une majorité d’observateurs, ce jeune homme de 18 ans, avec sa carrure de 6 pi 4 po et 215 lb, se compare déjà à des joueurs gros format de premier plan bien établis chez les pros, tels Anze Kopitar ou Evgeni Malkin. Bref, de tous les avis, on a ici affaire à un garçon qui devrait être une terreur sur les glaces de la LNH pendant très longtemps.

Et qu’en pense le principal intéressé ?

« Je dirais que je ne base pas mon jeu sur personne en particulier, a-t-il déclaré jeudi soir lors d’une conférence vidéo avec les médias de la LNH. Mais en même temps, être comparé à ces gars-là, qui vont aller au Temple de la renommée et qui ont gagné la Coupe Stanley, c’est certain que c’est très spécial. »

Ça tombe bien, parce que Quinton Byfield est de toute évidence un joueur spécial lui aussi. Dans son cas, les éloges sont énormes, et on peut certes comprendre pourquoi.

Il faut rappeler que l’attaquant a été un joueur de premier plan chez les Wolves la saison dernière, avec une récolte de 82 points en seulement 45 rencontres. Lors du dernier Championnat mondial de hockey junior, présenté en République tchèque plus tôt cette année, il a obtenu un point en sept matchs pour participer à la conquête de la médaille d’or avec la formation canadienne.

Désormais, il a en tête de passer à l’étape suivante. Tout le monde le sait.

« Le but, c’est de jouer dans la LNH dès la saison prochaine, a-t-il admis lors de la conférence vidéo de jeudi. Ça fait longtemps que j’attends ce repêchage, surtout que cette année, il va survenir quatre ou cinq mois plus tard qu’à l’habitude. Quand la grosse journée va arriver, enfin, ça va être comme un énorme soulagement pour moi. »

Reste à voir, maintenant, où le jeune homme devra aller poser ses valises. Si rien ne change, les Kings de Los Angeles et les Sénateurs d’Ottawa auront les choix deux et trois, respectivement, et c’est dans l’une de ces villes qu’il devra aller patiner.

« J’ai eu des conversations déjà avec les deux équipes… Je suis très enthousiaste. Peu importe l’endroit où je devrai aller jouer, j’espère que j’y serai pour longtemps, et que je pourrai, y avoir une longue carrière. »