Le président et directeur général des Remparts de Québec, Patrick Roy, estime que la ministre des Sports Isabelle Charest a raison de ne pas être contente suite au vote des gouverneurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) qui ont rejeté la possibilité d’imposer des sanctions plus sévères pour les bagarres la saison prochaine.

IAN BUSSIÈRES
Le Soleil

Après le vote tenu la semaine dernière, le cabinet de Mme Charest avait fait savoir à plusieurs équipes de la LHJMQ qu’elle n’était pas très contente du résultat. On sait que les équipes québécoises de la LHJMQ attendent incessamment une réponse du gouvernement de la Coalition avenir Québec pour une aide financière qui pourrait atteindre ou même dépasser 20 millions de dollars afin lancer la saison à huis clos.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.