(Edmonton) Shea Thedore a dénoué l’impasse tard en troisième période et les Golden Knights de Vegas ont blanchi les Canucks de Vancouver 3-0, vendredi soir, pour éliminer la dernière équipe canadienne des séries.

Dean Bennett
La Presse Canadienne

Lors d’un avantage numérique, Theodore a décoché un tir des poignets vif qui s’est faufilé derrière le gardien Thatcher Demko, alors qu’il restait un peu plus de six minutes à écouler.

Alex Tuch et Paul Stastny ont complété la marque dans un filet désert, permettant aux Golden Knights de gagner ce septième et ultime match. En finale de l’Association Ouest, ils croiseront maintenant le fer avec les Stars de Dallas.

Robin Lehner, effectuant son 12e départ des séries, a enregistré un blanchissage grâce à 14 arrêts.

Demko a gardé les Canucks dans le match, eux qui ont été dominés 36-14 au chapitre des tirs. Le jeune gardien a tout tenté pour une troisième partie consécutive.

« Ce gardien était incroyable. C’était si difficile de marquer un but contre lui, a déclaré l’attaquant des Golden Knights Jonathan Marchessault, à propos de Demko. Dès le début, nous savions que c’était notre match. Nous avons maintenu le rythme et ç’a payé. »

Les Golden Knights menaient la série 3-1 avant que Demko s’amène en relève à Jacob Markstrom, qui s’était blessé. Il a pratiquement réduit ses adversaires au silence, stoppant 90 des 91 tirs dirigés vers lui lors des deux matchs suivants, aidant les Canucks à gagner 2-1 et 4-0.

Pendant la majorité du septième duel, le scénario était le même. Les Golden Knights ont dominé les Canucks, laissant la troupe de Vancouver pourchasser la rondelle dans son territoire. Demko n’a cependant pas cédé.

L’équipe du Nevada a décoché 21 tirs dans les 40 premières minutes de jeu comparativement à seulement six pour les Canucks.

« Il y avait des moments que nous avions l’impression que nous aurions pu jouer six heures de suite sans marquer contre lui, a mentionné l’entraîneur-chef des Golden Knights, Peter DeBoer, concernant Demko. Je suis fier de mon groupe parce que quand tu fais face à un gardien sur une belle séquence de la sorte, plusieurs fois, tu tombes dans le piège de tricher pour créer de l’attaque. »

Lehner a toutefois eu à se distinguer au deuxième vingt, alors qu’il a sorti la mitaine aux dépens de Brock Boeser lors d’une montée à deux contre un.

L’ailier des Golden Knights Ryan Reaves a ensuite ouvert la porte aux Canucks, lorsqu’il a été chassé pour cinq minutes en raison d’une mise en échec à la tête de Tyler Motte.

L’unité de désavantage numérique a fait un travail magistral en fin de deuxième période et au début du troisième vingt pour garder les deux équipes à égalité 0-0.

Cette séquence a mis la table pour le but de Theodore. Le défenseur des Golden Knights a amassé deux buts et sept aides dans cette série.

Il s’agissait du cinquième match en sept soirs pour les deux équipes.

« Je ne mentirai pas, c’est beaucoup de hockey, a dit le capitaine des Canucks, Bo Horvat. Nous ne pouvons pas nous servir de ça comme excuse. Ils ont joué autant de hockey que nous. »

Aucune équipe canadienne n’a soulevé la coupe Stanley depuis 1993. À l’époque, le Canadien de Montréal avait défait les Kings de Los Angeles en cinq rencontres.