(Edmonton) Les joueurs de l’Avalanche du Colorado ont passé les trois premiers matchs de leur série contre les Coyotes de l’Arizona à tenter de venir à bout d’un gardien au sommet de son art.

Associated Press

Lors des deux suivants, ils se sont offerts en spectacle, déployant le talent et la profondeur qui en font de sérieux aspirants à la coupe Stanley.

Pour un deuxième match d’affilée, Nazem Kadri a marqué deux buts en première période et l’Avalanche a mérité son billet pour la deuxième ronde des séries éliminatoires de l’Association Ouest de la Ligue nationale grâce à un gain de 7-1 mercredi soir.

Après avoir concédé le troisième match par un score de 4-2 samedi, l’Avalanche a remporté les deux suivants par un score combiné de 14-2, et a éliminé les Coyotes en cinq rencontres.

PHOTO PERRY NELSON, USA TODAY SPORTS

« Nos joueurs ont vraiment tout donné et ont su se concentrer sur ce que nous devions accomplir », a résumé l’entraîneur-chef de l’Avalanche, Jared Bednar.

« Nous avons joué en fonction de notre identité. »

Si le premier vingt a appartenu à Kadri, la deuxième période a été celle de Nathan MacKinnon. Le candidat au trophée Hart a récolté deux buts et une aide pendant la période médiane. Il avait également obtenu une aide sur le premier but de Kadri, marqué en avantage numérique à 4:39.

Samuel Girard, Nikita Zadorov et Samuel Girard ont réussi les autres buts de l’Avalanche, qui a dirigé 36 rondelles vers Darcy Kuemper et Antti Rantta. Kuemper a cédé sa place après avoir été victime de six buts sur 30 tirs en 40 minutes de jeu.

Compher a ajouté une aide pendant que Gabriel Landeskog, Andre Burakovsky et Mikko Rantanen amassaient deux aides chacun.

« Nous avons continuellement répété au début de la série que nous allions les épuiser », a souligné Landeskog.

« C’était notre stratégie et nous l’avons respectée. »

Les Coyotes ont surmonté la distraction entourant la démission du directeur général John Chayka tout juste avant le début des séries éliminatoires pour éliminer les Predators pendant la ronde de qualification.

Pendant les trois premiers matchs, les Coyotes ont réussi à contenir presque totalement la puissante attaque de l’Avalanche grâce au travail de Kuemper, avant d’être surclassés dans les deux suivants.

Clayton Keller a marqué l’unique filet des Coyotes à 6:51 de la troisième période alors que l’Avalanche menait déjà 6-0.

« C’est vraiment décevant. Chaque fois que vous perdez, c’est déplaisant, mais de la façon dont c’est arrivé va laisser un goût amer pendant un certain temps », a déclaré l’attaquant Derek Stepan.

« J’espère que ça nous servira de carburant au moment d’amorcer la prochaine saison. »

Les Coyotes ont tenté de demeurer en vie dans la série malgré l’absence de deux de leurs meilleurs attaquants.

Nick Schmaltz, le meilleur marqueur des Coyotes, a raté un neuvième match consécutif à cause d’une blessure à la tête. Conor Garland, le meilleur buteur, n’a pu prendre part à la rencontre à la suite d’une blessure survenue lors du quatrième match.

Les Coyotes n’ont eu aucune chance de générer quoi que ce soit en attaque contre la pression continuelle de l’Avalanche, comme lors du quatrième match.

Le gardien Philipp Grubauer a repoussé 23 des 24 tirs auxquels il a fait face.