Dans l’ordre, Travis Konecny, Sean Couturier, Jakub Voracek et Claude Giroux ont dominé au chapitre des buts chez les Flyers de Philadelphie cette saison. Mais depuis le début des séries, ces quatre joueurs ont un total de deux buts.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

C’est bien ça : deux buts. Et encore, il faut préciser que Voracek a été l’auteur des deux buts en question, tandis que les trois autres attendent toujours de placer une rondelle dans le fond du filet cet été.

Oui, les Flyers ont une avance de 2-1 sur le Canadien dans la série qui nous préoccupe, mais ce n’est pas comme si tout était parfait dans le monde orange de Gritty.

Alain Vigneault en est pleinement conscient.

PHOTO DAN HAMILTON, USA TODAY SPORTS

Alain Vigneault (à droite) et son adjoint, Michel Therrien, lors du match contre le Canadien le 14 août 2020 à Toronto

« Le Canadien est l’équipe que l’on croyait », a expliqué l’entraîneur québécois lors d’une conférence vidéo lundi après-midi.

Leur équipe est rapide et, si on ne prend pas de bonnes décisions avec la rondelle, ils mettent beaucoup de pression sur nos joueurs. C’est une équipe qui est très compétitive. On s’y attendait, et c’est exactement le défi qui se retrouve devant nous.

Alain Vigneault

On a fait grand cas des carences offensives du Canadien cet été.

Les Flyers ont les mêmes carences que le Canadien

Mais chez les Flyers, ce n’est pas vraiment mieux. Entre autres, le jeu du club en orange et noir en avantage numérique est absolument affreux.

À cet effet, Voracek a posé cette simple question lundi : « Quels sont nos chiffres en avantage numérique ? »

PHOTO FRANK GUNN, LA PRESSE CANADIENNE

L’ailier droit Jakub Voracek a marqué l’unique but du match dimanche à Toronto.

Eh bien voilà : 1 en 25 depuis le début des séries. Depuis le début des séries, les Flyers ont eu 42 minutes à cinq contre quatre, et n’ont converti qu’une seule fois, une déviation un peu chanceuse de Voracek lors du premier match de la présente série.

C’est tout.

« Sans aucun doute, notre jeu en avantage numérique devra être meilleur, a admis Alain Vigneault. On a une journée sans match [lundi] pour regarder tout ça et y penser. Ce n’est pas par manque d’effort, mais il faut aussi rendre hommage au Canadien. »

Leurs joueurs font du très bon travail en désavantage numérique présentement. Il va falloir effectuer des ajustements.

Alain Vigneault

Peut-être aussi que c’est tout simplement que le Canadien a le proverbial numéro des Flyers dans ces circonstances ? Parce qu’en 2019-2020, les Flyers n’ont marqué qu’une seule fois contre le Canadien en 26 tentatives à cinq contre quatre. Aussi, les Flyers ont raté leur coup à leurs 13 dernières occasions lors de cette série. C’est le genre de détail qui pourrait être déterminant pour la suite des choses.

PHOTO FRANK GUNN, LA PRESSE CANADIENNE

Travis Konecny, Sean Couturier et Claude Giroux, trois des marqueurs en tête de palmarès des Flyers cette saison, n’ont pas inscrit un seul but durant les présentes séries éliminatoires. Ci-haut, Giroux (à gauche) et Sean Couturier célèbrent le but de Joel Farabee (49) contre le Canadien le 12 août 2020.

Mais Alain Vigneault l’a dit lui-même, il est un optimiste. Alors, il préfère voir le bon côté des choses, même quand ses gars ne marquent pas lorsqu’ils ont l’avantage d’un joueur.

« Dans le dernier match, par exemple, ça veut dire qu’on les a forcés à écoper de six pénalités… Alors, on a passé du temps dans leur territoire. J’ai tendance à croire en mes joueurs et je pense qu’on va trouver une façon. Je crois que nous serons meilleurs la prochaine fois. »