Le Canadien amorce sa série de ce soir face aux Flyers de Philadelphie de la même façon que la précédente, face aux Penguins de Pittsburgh : dans le rôle du négligé.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Il suffit de faire le tour des prédictions sur la planète LNH pour réaliser combien ce sont les Flyers qui sont largement favoris dans cette série, la première entre les deux équipes depuis le célèbre printemps Halak de 2010, qui avait révélé Jaroslav de son prénom au reste du monde. Les Flyers avaient remporté cet affrontement en seulement cinq matchs.

Halak n’y est plus depuis belle lurette, mais comme il y a 10 ans, le Canadien entend bien surprendre.

« On y va vraiment un match à la fois, a tenu à rappeler l’attaquant Jonathan Drouin lors de la conférence vidéo de mardi. Si tu ne penses pas pouvoir gagner [une série], tu n’es pas à la bonne place. »

Les Flyers, faut-il le rappeler, avaient une avance de 18 points sur le Canadien au moment de la pause, le 12 mars. Ils avaient aussi, à ce moment-là, subi une seule défaite en 10 rencontres.

En conférence vidéo mercredi, l’entraîneur Claude Julien s’est bien gardé de révélé quoi que ce soit en rapport avec sa formation, sinon que l’attaquant Jake Evans, blessé lorsque frappé par Brandon Tanev lors de la série contre les Penguins de Pittsburgh, a repris l’entraînement. Il faudra du reste attendre à ce soir avant de savoir si Julien apportera ou non des changements à sa formation.

Une chose qui ne risque pas de changer de sitôt, par contre, c’est l’identité du gardien du Canadien. Ainsi, Carey Price sera de retour devant son filet, lui qui a conservé un impressionnant taux d’efficacité de ,947 lors de la série contre Pittsburgh. Il sera opposé au jeune Carter Hart, le gardien des Flyers qui en sera à un premier match des séries en carrière.