Trente-sept ans.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Si les Penguins de Pittsburgh remportent la loterie du repêchage de la LNH, lundi à 18 h, ils deviendront la première équipe du top 10 depuis les North Stars du Minnesota, en 1983, à détenir le premier choix au total.

Éliminés au tour préliminaire par le Canadien, selon la nouvelle formule adoptée par la Ligue en ces temps de pandémie, les Penguins ont terminé au septième rang du classement général en vertu d’une fiche de 40-23-6.

À l’époque, les North Stars avaient échangé Anders Hakansson, Ron Meighan et leur premier choix (15e au total) aux Penguins, justement, pour obtenir le premier. Malheureusement, ils n’ont pas choisi le bon joueur. Brian Lawton fut l’heureux élu, devant… Sylvain Turgeon, Pat LaFontaine, Steve Yzerman et Tom Barrasso.

Avant eux, le légendaire directeur général du Canadien Sam Pollock avait endormi des confrères pour permettre à l’organisation de mettre la main sur Guy Lafleur et Doug Wickenheiser au premier rang, à presque une décennie d’intervalle, en 1971 et en 1980.

La loterie pourrait donc faire des jaloux. Pour une majorité d’observateurs, les Penguins, déjà bien nantis en vedettes avec Crosby, Malkin, Guentzel et Letang, ne méritent pas d’accueillir Alexis Lafrenière, puisque le repêchage vise d’abord à aider les clubs plus faibles.

Les huit équipes éliminées en ronde préliminaire ont une chance égale (12,5 %) de remporter le premier prix de la loterie en vertu d’une première phase présentée il y a quelques semaines.

Trois autres organisations semblent susciter l’indignation dans le contexte actuel, mais pour des raisons différentes.

Éliminés lors du tour de qualification par les Blackhawks de Chicago, les Oilers d’Edmonton, 12es au classement général, ont obtenu quatre premiers choix entre 2010 et 2015 (Taylor Hall, Ryan Nugent-Hopkins, Nail Yakupov et Connor McDavid), et deux choix parmi les quatre premiers, en 2014 et en 2016, soit Leon Draisaitl et Jesse Puljujärvi. Malgré tout, les Oilers ont participé une seule fois aux séries éliminatoires depuis 2006.

Les Panthers de la Floride ont repêché quatre fois dans le top 3 depuis 2010 : Erik Gudbranson (3e en 2010), Jonathan Huberdeau (3e en 2011), Aleksander Barkov (2e en 2013) et Aaron Ekblad (1er en 2014). Les Panthers et leur vendeur de rêves, le directeur général Dale Tallon, n’ont pas remporté la moindre ronde de séries depuis leur finale surprise en 1996.

On ne souhaite pas à Lafrenière d’aboutir en Floride, quoique leur directeur général serait sur le point d’être congédié.

Certains grinceront aussi des dents si les Maple Leafs de Toronto remportent la loterie. L’équipe a terminé au troisième rang de la division Atlantique. Les Leafs ont repêché Morgan Rielly au cinquième rang en 2012, Mitch Marner au quatrième rang en 2015 et Auston Matthews au premier rang en 2016. Ils se sont payés John Tavares il y a deux ans. Ils ont participé aux séries éliminatoires lors des trois saisons précédentes, mais n’ont pas remporté une seule ronde depuis 2003.

Les Predators de Nashville, les Jets de Winnipeg, le Wild du Minnesota et les Rangers de New York attirent plus de sympathie.

Ces quatre équipes sont toutes exclues du top 15 au classement général et n’ont pas repêché à outrance dans le top 3 ces dernières années.

Nashville a repêché une seule fois parmi les trois premiers, à sa première année d’existence, en 1998 (David Legwand, deuxième). Ils ont choisi dans le top 5 à une autre occasion (Seth Jones, quatrième en 2013).

Les Jets ont terminé 20es au classement général. Ils n’auraient pas participé aux séries dans un contexte normal. Ils ont encore un club jeune et repêché une seule fois dans le top 5 (Patrik Laine, deuxième en 2016) depuis leur retour à Winnipeg, en 2011.

Les Rangers de New York et le Wild du Minnesota sont deux clubs en réinitialisation/reconstruction. Kaapo Kakko (deuxième en 2019) a constitué le seul choix parmi le top 3 de leur histoire. Le Wild a repêché dans le top 3 une seule fois, à sa naissance en 2000 (Marian Gaborik, troisième).

Les candidats à la loterie

Pittsburgh
Edmonton
Floride
Nashville
Winnipeg
Minnesota
New York (Rangers) Toronto

Ordre du repêchage

1- Équipe éliminée
2- Kings de Los Angeles 
3- Sénateurs d’Ottawa (acquis des Sharks de San Jose)
4-Red Wings de Detroit 
5- Sénateurs d’Ottawa 
6- Ducks d’Anaheim 
7- Devils du New Jersey 
8- Sabres de Buffalo