(Toronto) Anthony Beauvillier a marqué deux buts pour paver la voie à un gain de 5-1 des Islanders de New York, qui ont ainsi éliminé les Panthers de la Floride en quatre rencontres.

John Wawrow Associated Press

Brock Nelson et Mathew Barzal ont récolté un but et une aide chacun. Jean-Gabriel Pageau a complété la marque dans un filet désert.

Semyon Varlamov a effectué 24 arrêts, ne cédant que devant Mike Hoffman, pour qui il s’agissait d’un troisième but et d’un cinquième point dans la série, deux sommets chez les Panthers.

Sergei Bobrovsky a stoppé 33 rondelles.

L’adversaire des Islanders pour les huitièmes de finale, disputées au meilleur de sept rencontres, sera connu plus tard.

À mi-chemin de la période médiane, Ryan Pulock, en plongeant, a stoppé du bâton un tir d’Aleksander Barkov, aidant les Islanders à préserver un coussin de 3-1.

« Ç’a été un moment clé, a dit l’entraîneur des vainqueurs, Barry Trotz. Ça démontre l’engagement et l’effort additionnel, ça compte pour beaucoup. Nous avons réussi plusieurs jeux de ce genre. »

« Ça nous a fait mal, a concédé Barkov. Ç’aurait été un très gros but. Il a fait un excellent jeu et j’ai manqué de chance, tout simplement. »

« Ce n’était qu’un geste de désespoir, a commenté Pulock. Mais je crois que c’est à partir de là que nous avons vraiment pu prendre le contrôle. »

Classés 10es dans l’Est, les Panthers ont ainsi été éliminés au premier tour pour une cinquième participation consécutive en séries, la deuxième fois d’affilée par les Islanders, qui avaient eu besoin de six matchs pour exclure les Panthers en 2016.

Les Panthers n’ont pas gagné une série depuis qu’ils ont atteint la finale de la Coupe Stanley en 1996, contre l’Avalanche du Colorado.

Les Islanders ont pris les Panthers à contrepied pour se forger une avance de 2-0 sur les deux buts de Beauvillier dans les premières 15:10 du match.

Le choix de premier tour des Isles en 2015 a ouvert la marque à 11:33 quand il a poussé du revers, d’un angle impossible et sans regarder la rondelle, qui s’est retrouvée dans le fond du filet après déviée sur la jambière droite de Bobrovsky.

Quelque quatre minutes plus tard, Barzal a attiré l’attention des Panthers en montant la rondelle sur le flanc droit avant d’alimenter Beauvillier, fin seul.

Hoffman a ramené les Islanders à un but avec 1 : 19 à faire, marque qui a tenue jusqu’à 12 : 01 de la deuxième, quand Nelson a profité d’un avantage numérique pour redonner une priorité de deux buts aux siens.

Les Panthers, qui ont terminé la saison avec une moyenne de 3,3 buts par match, ont eu bien du mal à générer de l’attaque dans cette série, ne marquant que sept buts, dont trois à forces égales.