Jared Bednar entend miser sur le gardien qui performera le mieux pendant les séries éliminatoires.

Pat Graham Associated Press

Mais lequel ce sera ?

L’entraîneur-chef de l’Avalanche du Colorado est pris avec un heureux problème puisque Pavel Francouz et Phlipp Grubauer ont chacun ce qu’il faut pour aspirer au poste de gardien no 1.

Grubauer était le gardien partant de l’Avalanche en séries éliminatoires l’an dernier, et il a brillé dans la victoire des siens lors du premier match du tournoi à la ronde contre les champions en titre de la Coupe Stanley, les Blues de St. Louis.

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Pavel Francouz

Quant à Francouz, il a présenté la plus faible moyenne de buts alloués pendant la saison régulière et a signé un jeu blanc contre les Stars de Dallas mercredi.

« Ce n’est pas de la science », a déclaré Bednar à propos de sa décision.

Cependant, sa décision finale pourrait être aussi compliquée à obtenir.

Les deux gardiens ont des arguments en béton.

Bednar a réitéré qu’il choisira son gardien en fonction d’un seul critère : est-il confiant devant son filet, et est-il assez reposé ?

Pour l’instant, Grubauer mène la course puisqu’il était le gardien partant de l’Avalanche lorsqu’il était en santé (il a raté 20 matchs). Francouz a cependant corsé la situation.

« C’est un beau problème, a évoqué Bednar, dont l’équipe présente une fiche de 2-0 dans le tournoi à la ronde qui sert à déterminer les quatre premières têtes de série en éliminatoires et qui pourrait s’adjuger le rôle de favorite en l’emportant contre les Golden Knights de Vegas samedi. Nous dévoilerons l’identité de notre gardien partant dès que possible afin d’offrir le plus de temps possible à nos joueurs de se préparer ».