Il y a un prix à payer pour du hockey estival, et ce sont les diffuseurs de la télé qui l’ont appris à leurs dépens.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Ainsi, selon des informations obtenues par La Presse, la Ligue nationale de hockey a choisi de majorer les droits de diffusion pour y ajouter les matchs du tour de qualification, qui doivent commencer samedi à Toronto et à Edmonton.

Dans les faits, ce tour de qualification est considéré comme un « extra » au contrat de diffusion, au même titre par exemple que la Coupe du monde de hockey qui avait été présentée avant le début de la saison 2016-2017.

Dans le milieu télévisuel, on estime que les patrons de la LNH ont profité de la présente situation pour jouer sur les mots ; en théorie, les matchs de ce premier tour ne sont pas des matchs des séries, mais ils ne sont pas non plus des matchs calendrier régulier de la saison 2019-2020.

Ce flou a permis au circuit d’aller collecter quelques millions de dollars additionnels auprès des diffuseurs, incluant notamment le réseau TVA Sports au Québec, qui a accepté cette majoration et qui va présenter les matchs de la série entre le Canadien et les Penguins de Pittsburgh à partir de samedi.

Combler un déficit

Cette décision de la LNH arrive à un moment où, en pleine crise pandémique, les diffuseurs canadiens ont déjà du mal à joindre les deux bouts. C’est particulièrement vrai pour TVA Sports, lourdement déficitaire.

Ainsi, selon des informations publiées dans La Presse le 22 juillet, le nombre d’abonnés à TVA Sports a reculé de 8,6 % et de 7,6 % en deux ans, pour aller avec des pertes de 17 millions de dollars en 2018-2019. Chez RDS, 228 000 abonnés se sont envolés en fumée lors de la saison 2018-2019, et le réseau est désormais légèrement déficitaire.

Entre les branches, on chuchote que RDS a fait connaître son intérêt pour diffuser la série entre le Canadien et les Penguins, mais TVA Sports a obtenu les droits avant d’entrer dans une guerre de surenchères. La direction de la LNH n’a pas répondu aux appels de La Presse à ce sujet mardi.

Rappelons par ailleurs que TVA Sports va présenter 100 matchs du tournoi estival de la LNH. Du côté anglophone, le réseau Sportsnet va diffuser les matchs sur le territoire canadien.