(Glendale) Le directeur général des Coyotes de l’Arizona John Chayka a démissionné de son poste, une semaine avant le début de la ronde de qualification de la LNH.

John Marshall
Associated Press

Les Coyotes, qui affronteront les Predators de Nashville, ont annoncé que l’ancien joueur de la LNH et actuel directeur général adjoint Steve Sullivan allait assurer le rôle de directeur général par intérim.

« L’équipe est déçue par ses actions alors que les Coyotes se préparent à participer aux séries pour une première fois depuis 2012, a déclaré la formation de l’Arizona par voie de communiqué. Chayka a choisi de démissionner malgré une équipe solide et compétitive, un personnel dévoué et les meilleurs partisans de la LNH. »

Chayka s’est fait un nom parmi les meilleurs directeurs généraux de la LNH depuis qu’il a obtenu ce poste, en 2016. Il avait récemment signé une prolongation de contrat jusqu’en 2024.

Il a aidé les Coyotes à se sortir des bas-fonds du classement en attirant des joueurs comme Hall, Phil Kessel, Antti Raanta et Darcy Kuemper, tout en repêchant de bons espoirs.

La relation de Chayka avec le nouveau propriétaire, Alex Meruelo, a commencé à se détériorer quand il a demandé la permission de poursuivre une autre opportunité d’emploi non liée à la LNH.

Le média The Arizona Republic a rapporté que Chayka n’avait pas été invité à un récent souper avec Meruelo et le nouveau président, Xavier Gutierrez, pour parler avec Taylor Hall d’une prolongation de contrat.

La nouvelle du départ de Chayka survient le même jour prévu par les Coyotes pour prendre la direction de la ville-hôtesse d’Edmonton.

« Les quatre dernières années ont été quelques-unes des meilleures années de ma vie, a déclaré Chayka dans un communiqué. En Arizona, je suis devenu un mari et un père, tout en travaillant le plus fort possible pour permettre aux Coyotes de devenir des aspirants champions. J’aime nos joueurs, nos entraîneurs, notre personnel et nos partisans et j’aimerais beaucoup pouvoir être avec l’équipe à Edmonton. Malheureusement, la relation entre moi et la nouvelle administration a fait en sorte que c’était impossible pour moi de continuer. »

« C’est tout ce que je vais dire à ce sujet pour l’instant. Une meilleure explication, plus détaillée, devra peut-être être nécessaire cependant dans un futur rapproché. »