Un camp d’entraînement plus compact. Un calendrier réduit. Moins de voyages. Seulement des matches intradivision.

JEAN-FRANÇOIS PLANTE
Le Droit

La prochaine saison des Olympiques de Gatineau sera fort différente en 2020-21 selon les informations dévoilées par La Presse le week-end dernier.

La semaine dernière, le circuit Courteau a présenté son plan de relance au cabinet de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine Isabelle Charest. Et même s’il reste encore plusieurs détails à régler, le plan soumis par la LHJMQ a été accueilli favorablement.

Si les conditions de la pandémie ne changent pas, les 18 équipes de la LHJMQ lanceront leur prochaine saison le 1er octobre, avec ou sans spectateurs. Afin de diminuer leurs dépenses et les longs déplacements, les équipes seront regroupées en trois divisions et s’affronteront à 12 reprises chacune dans un calendrier de 60 matches au lieu de 68.

L’important, c’est de savoir que nous avons un plan de retour qui va permettre à nos athlètes étudiants de poursuivre leur développement.

Louis Robitaille

Les Olympiques n’affronteraient pas les équipes des Maritimes et les équipes de la division Est en 2020-21, mais croiseront le fer très souvent contre les Foreurs de Val-d’Or, les Huskies de Rouyn-Noranda, l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Voltigeurs de Drummondville et le Phoenix de Sherbrooke.

Les Olympiques commenceraient à accueillir leurs joueurs au camp le 26 août, mais au lieu de réunir le maximum de 60 joueurs, le camp d’entraînement sera limité à 34 joueurs.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.