Dans l’océan de messages provenant du milieu sportif, celui de Jonathan Toews, publié en fin d’après-midi sur Instagram, est certainement l’un de ceux qui ont eu le plus d’effet.

La Presse

L’attaquant étoile des Blackhawks de Chicago a publié la vidéo devenue virale de deux Afro-Américains échangeant avec passion sur les échecs des mouvements protestataires de leurs générations respectives. La vidéo se termine par l’un des hommes intimant un jeune protestataire à « trouver une meilleure manière » de faire avancer le mouvement. La vidéo était accompagnée de ce texte :

« Plusieurs pourraient prétendre que ces révoltes et ces actes de destruction sont une réponse terrible. Comme homme blanc, ça a aussi été ma première réaction. Mais qui suis-je pour leur dire que leur douleur n’est pas réelle ? Surtout dans un moment de forte tension où c’est devenu impossible de se contenir. Leur réaction vient d’un endroit de vérité, elle ne se crée pas magiquement. Je n’approuve pas les pillages, mais va-t-on rester assis et dire que les manifestations pacifiques sont la seule solution ? On a eu le temps d’essayer, et si c’était vraiment la solution, on lui aurait accordé toute notre attention. Écoutez ces deux hommes. Ils sont perdus, en douleur. Ils rêvaient d’un meilleur futur, mais en vieillissant, ont compris que leurs efforts seraient peut-être vains. Ils n’ont pas trouvé la manière de régler le problème pour la prochaine génération de femmes et d’hommes noirs. Ça me brise le cœur.

Je ne dirai jamais que je comprends la réalité d’être un homme noir. Mais de voir la vidéo de la mort de George Floyd, puis la réaction violente à travers le pays, m’a fait fondre en larmes. Ça m’a forcé à me demander à quel point les gens noirs et les autres minorités souffraient. Ce que les Premières Nations ont vécu au Canada et aux États-Unis. Ce que c’est que de grandir dans leur monde. Qu’est-ce que j’ignore à propos de mes privilèges ?

Pour moi, la compassion est d’essayer de comprendre ce que vit autrui. Essayer un instant de voir le monde à travers ses yeux. La COVID nous a permis d’être moins préoccupés par nos vies mouvementées. Nous ne pouvons plus tourner le dos à ce qui se passe.

Mon message ne s’adresse pas aux Afro-Américains pour leur dire comment faire avancer leur cause. Mon message s’adresse aux blancs, pour qu’ils ouvrent leur cœur et leurs yeux. C’est la seule option, sinon rien ne va changer.

Choisissons de combattre la haine et la peur avec l’amour et la prise de conscience. Ne vous demandez pas ce que vous pouvez faire pour moi, plutôt ce que je peux faire pour vous. Soyez celui qui fera les premiers pas. Au final, l’amour va l’emporter.

#blacklivesmatter »