Dans l’immédiat, les arénas du Québec demeurent fermés, mais en coulisses, la fabrication d’une pièce d’équipement suscite des espoirs de réouverture.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Comme l’a révélé La Presse dans son édition du 6 mai, l’entreprise Bauer, bien connue dans le monde du hockey, travaille à la confection d’une nouvelle visière qui serait adaptée aux réalités du hockey en temps de pandémie. Si tout va bien, cette nouvelle pièce d’équipement serait lancée sur le marché au début du mois de juillet, ce qui est plus tôt que la date de lancement qui avait été prévue au départ, soit à l’automne.

Selon Dan Bourgeois, le vice-président en innovation de produits chez Bauer, une telle nouvelle, si elle devait s’avérer, pourrait mener à un retour du hockey mineur plus vite que prévu à travers la province.

« On a fait beaucoup de progrès, on a mené des tests pour être bien certains de se conformer aux normes sanitaires », a-t-il expliqué en entrevue téléphonique jeudi. 

Nous sommes en discussion avec Hockey Québec, Hockey Canada, avec la plupart des fédérations de hockey du monde. On va tenter de lancer ce nouveau produit pour que le hockey puisse revenir le plus tôt possible, peut-être même cet été en espérant l’ouverture des camps de hockey à travers la province.

Dan Bourgeois, le vice-président en innovation de produits chez Bauer

Pour l’heure, le retour du hockey n’est pas prévu à court terme au Québec, et Dan Bourgeois se garde bien de garantir quoi que ce soit. Selon lui, c’est avant tout un message d’espoir qui serait livré avec l’arrivée de cette nouvelle pièce d’équipement sur le marché. « Nous n’avons aucun contrôle sur la date de retour du hockey ici, c’est la Santé publique qui va décider, a-t-il ajouté. Mais nous, on collabore et on essaie de faire notre part pour que ça arrive le plus rapidement possible. »

Du côté de Hockey Québec, on se garde bien de vouloir commenter le dossier, et on attend plutôt que la nouvelle visière obtienne le feu vert des autorités compétentes avant de se prononcer.

Protection dans les gradins

C’est dans une semaine que les prototypes de cette visière, un modèle différent des visières complètes qui sont déjà utilisées au hockey universitaire, vont être présentés. Il a de plus été possible d’apprendre que Bauer travaille aussi sur un nouveau produit qui serait utilisé dans les gradins, « pour permettre de protéger les fans dans les estrades », a confirmé Dan Bourgeois, qui n’a pas voulu donner plus de détails.

En entrevue avec La Presse le 6 mai, Alex Carignan, professeur agrégé au département de microbiologie et d’infectiologie de l’Université de Sherbrooke, avait insisté sur l’importance de comprendre que l’arrivée d’une nouvelle visière sur le marché n’allait pas mener à la disparition pure et simple de la COVID-19 dans les arénas. « Ça va impliquer une gestion des risques ; on accepte qu’on prenne un risque en retournant sur la glace », avait-il fait savoir.

Aussi chez les pros ?

Enfin, reste à voir si cette nouvelle pièce d’équipement pourrait aussi se retrouver dans les rangs professionnels. Déjà, au football américain, la NFL se prépare à tester des prototypes de nouvelles visières qui pourraient contenir le même matériel qui est utilisé pour la fabrication de masques chirurgicaux.

PHOTO JOHN WOODS, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Bill Daly, adjoint au commissaire Gary Bettman dans la LNH

Dans un échange de courriel avec La Presse, Bill Daly, l’adjoint au commissaire Gary Bettman dans la LNH, n’a pas voulu dire si l’ajout d’une nouvelle visière allait être à l’étude dans le circuit en vue d’un éventuel retour au jeu. « Mais c’est quelque chose que nous n’excluons pas », a-t-il écrit.

Chez Bauer, on insiste par ailleurs pour dire que les nouvelles visières ne seront pas chères. « On veut que ce soit abordable pour tout le monde », a ajouté Dan Bourgeois.