En attendant de savoir s’il sera possible de terminer la campagne 2019-2020 de la Ligue nationale, on peut déjà s’attendre à ce que le calendrier de la prochaine saison soit bousculé.

Guillaume Lefrançois Guillaume Lefrançois
La Presse

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a déclaré jeudi qu’un début de saison en novembre ou en décembre faisait partie des options envisagées.

« Nous avons beaucoup de flexibilité quant à une date de début de saison, a indiqué Bettman, en entrevue à NHL Network. S’il faut commencer en novembre ou en décembre, on y réfléchira.

« Ce n’est pas une course pour être les premiers à recommencer, a-t-il poursuivi. Quand on recommencera, on veut que ce soit au bon moment, pour les bonnes raisons, dans de bonnes circonstances. »

Aucune date de reprise des activités n’a été annoncée. Dans un communiqué commun publié mercredi, l’Association des joueurs et la LNH avaient déclaré espérer une réouverture des sites d’entraînement à compter de la mi-mai.

À l’heure actuelle, plusieurs joueurs sont retournés dans leur région natale. À leur retour dans la ville où ils jouent, ils devront vraisemblablement se soumettre à une quarantaine de 14 jours avant d’espérer reprendre l’entraînement dans les installations de leur équipe.

Évidemment, toute tentative de retour devra se faire avec l’approbation de l’Association des joueurs, une idée martelée par l’attaquant du Canadien Brendan Gallagher en conférence téléphonique la semaine dernière.

Certains joueurs ont émis des réserves quant à l’idée d’une reprise des matchs dans des sites centralisés.