(Trois-Rivières) Pendant la saison, Pierre Gervais désinfecte le vestiaire du Canadien chaque jour. Au Centre Bell, à Brossard, dans tous les amphithéâtres de la LNH que l’équipe visite. Le gérant de l’équipement originaire de Trois-Rivières anticipe déjà ce à quoi ressemblerait son « retour au jeu », advenant une reprise des activités dans le circuit Bettman.

LOUIS-SIMON GAUTHIER
Le Nouvelliste

On ne vous apprend rien, le vestiaire dans la ligue professionnelle la plus importante au monde ne sent pas tout à fait la même chose que celui de votre aréna de quartier. Quatre adjoints accompagnent Gervais dans ses tâches quotidiennes durant la campagne du Canadien. On ne compte même pas les employés de l’organisation affectés exclusivement au ménage !

« L’environnement de travail de nos joueurs est impeccable en tout temps, leur équipement aussi », mentionne le grand manitou des installations du CH, témoin privilégié des deux derniers sacres (1986 et 1993), mais également de l’amélioration des mesures sanitaires depuis les années 80.

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.