Quand Hendrix Lapierre s’ennuie du hockey, ces temps-ci, ses options sont assez peu nombreuses. En ce moment, pour évacuer sa frustration, il n’y a qu’une chose à faire. Il sort son filet, ses rondelles, sa plaque de fibre de verre. Il s’installe dans son entrée, dans le secteur Aylmer, et il pratique ses lancers.

SYLVAIN ST-LAURENT
LE DROIT D’OTTAWA-GATINEAU

Ça va bientôt changer.

« J’ai commandé des roller blades », a confié avec un enthousiasme pas du tout dissimulé l’adolescent, lundi matin, quand il a répondu à mon appel.

Lapierre a vu le jour en février 2002. Il a donc raté les belles années où tout le monde se promenait sur quatre roulettes parfaitement alignées, sur les rues et les pistes cyclables.

Pour lire la suite de cet article et voir la vidéo, cliquez ici.