Les jeunes font l’actualité chez le Canadien ces derniers jours. D’une part on encense Nick Suzuki, de l’autre on s’inquiète pour Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Mais le parcours vers la LNH est ardu et sinueux pour la majorité des espoirs. Analysons le cheminement des 31 choix de première ronde en 2017.

L’exercice nous permettra de réaliser à quel point le rendement de Suzuki est étonnant, et contribuera peut-être à modérer les attentes à court terme envers Poehling et surtout Kotkaniemi, plus jeune d’un an et demi et parfois presque deux sur certains joueurs de cette cuvée.

Outre le top 5, la grande majorité est encore dans la Ligue américaine.

1- Nico Hischier, centre, New Jersey

PHOTO NAM Y. HUH, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Nico Hischier

Troisième saison complète pour ce premier choix au total. Il est le centre numéro un par défaut au sein d’un jeune club. Il a amassé 52 et 47 points à ses deux premières années, il en a 32 en 46 matchs cette saison.

2- Nolan Patrick, centre, Philadelphie

PHOTO BILL STREICHER, USA TODAY SPORTS

Nolan Patrick

On le disait prêt physiquement à affronter les rigueurs de la LNH à 18 ans, d’autant plus qu’il était un « late », à quelques jours d’une éligibilité au repêchage de 2016 (presque deux ans de plus que Kotkaniemi). Il a obtenu 30 et 31 points à ses deux premières saisons et n’a pas joué jusqu’ici cette année en raison d'une blessure.

3- Miro Heiskanen, défenseur, Dallas

PHOTO JEROME MIRON, USA TODAY SPORTS

Miro Heiskanen

L’un des deux joyaux du repêchage en défense. Il est vite devenu un pilier à Dallas. A rejoint les Stars il y a un an et demi après une saison supplémentaire en Finlande. Il joue en moyenne 24 minutes par rencontre, le plus haut total chez tous les joueurs des Stars. En route vers une saison de 40 points pour ce défenseur moderne.

4- Cale Makar, défenseur, Colorado

PHOTO RON CHENOY, USA TODAY SPORTS

Cale Makar

L’autre grand défenseur de ce repêchage, peut-être le meilleur joueur de cette cuvée. Makar, un « late » lui aussi, a accédé à la LNH à 20 ans le printemps dernier, après une saison de plus dans la NCAA. Il a 37 points en 42 matchs jusqu’ici et est l’un des plus sérieux candidats au trophée Calder avec Quinn Hughes.

5- Elias Pettersson, centre, Vancouver

PHOTO JAMES GUILLORY, USA TODAY SPORTS

Elias Pettersson

Pettersson, 21 ans, a attendu un an lui aussi avant d’accéder à la Ligue nationale même s’il était un « late » également. Il est vite devenu le centre numéro un des Canucks. Il a amassé 66 points en 71 matchs l’an dernier et s’achemine vers une saison de 87 points.

6- Cody Glass, centre, Vegas

Glass a accédé à la LNH cette saison après deux années supplémentaires dans les rangs juniors. L’acclimatation est difficile. Il a seulement 12 points, dont cinq buts, en 37 matchs. Il n’est pas encore revenu au jeu après avoir subi une blessure début janvier.

7- Lias Andersson, centre, New York

Andersson, 21 ans, un « late » lui aussi, a obtenu neuf points à ses 66 premiers matchs dans la Ligue nationale, réparties sur trois saisons. Il se trouvait dans la Ligue américaine (5 points en 14 matchs) lorsqu’il a décidé de rentrer en Suède en attendant un échange.

8- Casey Mittelstadt, centre, Buffalo

Les attentes étaient grandes envers ce jeune homme, un autre « late », après son titre de joueur par excellence au Championnat mondial junior en 2018. Après une saison complète dans la LNH l’an dernier, et 25 points en 77 matchs, Mittelstadt, 21 ans, a été renvoyé dans la Ligue américaine il y a quelques semaines, où il a amassé 12 points en 19 matchs jusqu’ici.

9- Michael Rasmussen, centre, Detroit

Rasmussen, un centre de 6 pieds 6 pouces, a accédé à la LNH l’an dernier à 19 ans. Après une faible production de 18 points en 66 matchs, il a entamé la saison actuelle dans la Ligue américaine. Il avait amassé 14 points en 19 matchs à Grand Rapids avant de se blesser gravement.

10- Owen Tippett, ailier, Floride

Tippett, 20 ans, avait entamé la saison 2017 dans la Ligue nationale à 18 ans, mais on l’a sagement renvoyé après sept matchs dans les rangs juniors où il vient de passer deux saisons. Il connaît un bon début de carrière dans la Ligue américaine avec 40 points, dont 19 buts, en 49 matchs.

11- Gabriel Vilardi, centre, Los Angeles

Vilardi a été accablé par les blessures depuis deux ans. Il a disputé seulement quatre matchs sur deux saisons. Il est de retour cette année. Il a 17 points en 27 matchs au sein du club-école des Kings dans la Ligue américaine. La pente est abrupte.

12- Martin Necas, centre, Caroline

PHOTO JAMES GUILLORY, USA TODAY SPORTS

Martin Necas

Bon début de carrière dans la Ligue nationale pour ce jeune homme de 21 ans. Il a 27 points en 48 matchs jusqu’ici, après avoir amassé 52 points en 64 rencontres l’an dernier dans la Ligue américaine. Mais il a frappé le mur récemment avec seulement 5 points à ses 15 derniers matchs et on vient de le rétrograder au sein du quatrième trio.

13- Nick Suzuki, centre, Montréal

Suzuki, bien implanté au centre du deuxième trio chez le Canadien, est le meilleur compteur de la cuvée 2017 cette saison après Elias Pettersson et Cale Makar. Il a 33 points en 54 matchs, dont 19 à ses 21 dernières rencontres. Certains ironisent en disant qu’il connaît plus de succès que les joueurs repêchés par le Canadien, mais par souci d’équité envers l’organisation, il a été obtenu grâce à un joueur repêché par l’équipe, Max Pacioretty.

14- Cale Foote, défenseur, Tampa

Le seul joueur du top 15 avec Vilardi à ne pas encore avoir disputé de match dans la Ligue nationale. Foote, 21 ans, poursuit son apprentissage dans la Ligue américaine pour une deuxième saison.

15- Erik Brannstrom, défenseur, Ottawa

L’autre choix de première ronde des Golden Knights échangé pour du renfort à court terme. Brannstrom a un beau potentiel offensif, mais il lui reste des choses à polir. Ottawa l’a renvoyé dans la Ligue américaine après 31 matchs. Il a 16 points en 18 matchs à Belleville et une fiche de +8. Un beau potentiel.

16- Juuso Valimaki, défenseur, Calgary

Valimaki, 21 ans, a partagé son temps entre la Ligue américaine et la LNH l’an dernier, à sa première saison chez les pros, et il semblait destiné à un poste à Calgary en début de saison, mais une blessure a gâché les plans. Il n’a toujours pas joué cet hiver.

17- Timothy Liljegren, défenseur, Toronto

Liljegren a été devancé dans la hiérarchie par le défenseur Rasmus Sandin, repêché un an plus tard. Liljegren a disputé un seul match dans la LNH. Il en est déjà à une troisième saison dans la Ligue américaine. Il montre un bon potentiel offensif avec 29 points en 37 matchs avec les Marlies.

18- Uhro Vaakanainen, défenseur, Boston

Le jeune homme de 21 ans joue essentiellement dans la Ligue américaine depuis deux ans. Il a eu droit à cinq matchs dans la Ligue nationale cet hiver. On s’attend à plus de lui, mais il est encore jeune.

19- Josh Norris, centre, Ottawa

Il a été obtenu des Sénateurs dans l’échange d’Erik Karlsson. Norris a un profil semblable à celui de Ryan Poehling, peut-être même plus doué offensivement. Ottawa a résisté à la tentation de le rappeler cet hiver. Il fait bien à Belleville dans la Ligue américaine avec 45 points en 44 matchs.

20- Robert Thomas, centre, St. Louis

PHOTO JACK DEMPSEY, ASSOCIATED PRESS

Robert Thomas

L’un des meilleurs de cette cuvée. Thomas a 30 points en 48 matchs cette année. Il surpassera aisément son total de 33 points de l’an dernier. Il est monté en grade et occupe désormais le centre de l’un des deux trios offensifs des Blues entre Jaden Schwartz et Brayden Schenn.

21- Filip Chytil, centre, New York

Le deuxième choix de première ronde des Rangers en 2017 connaît plus de succès qu’Andersson. Ses statistiques demeurent modestes cependant. Il a 17 points en 42 matchs au centre du troisième trio. Il avait obtenu 23 points l’an dernier à 19 ans.

22- Kailer Yamamoto, ailier, Edmonton

PHOTO JASON FRANSON, LA PRESSE CANADIENNE

Kailer Yamamoto

L’ancienne administration l’a promu à la LNH un peu trop rapidement à 18 ans. On l’a renvoyé dans les rangs juniors, puis il a disputé une saison dans la Ligue américaine l’an dernier. Il y jouait toujours jusqu’à son rappel récemment. Il semble prêt désormais. Il a amassé 10 points en 11 matchs jusqu’ici avec les Oilers à la droite de Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins.

23- Pierre-Olivier Joseph, défenseur, Pittsburgh

Il est passé des Coyotes aux Penguins avec Alex Galchenyuk cet été pour Phil Kessel. Il dispute une première saison dans la Ligue américaine où il a obtenu neuf points en 36 matchs et une fiche de -2.

24- Kristian Vesalainen, ailier, Winnipeg

Après une courte expérience dans la Ligue américaine l’an dernier, Vesalainen est rentré en Finlande, mais il est revenu en Amérique du Nord cette saison. Il a 24 points en 48 matchs avec le Moose du Manitoba.

25- Ryan Poehling, centre, Montréal

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Ryan Poehling

Poehling s’acclimate tant bien que mal aux rangs professionnels, après avoir réussi un tour du chapeau à son premier match à Montréal en fin de saison dernière. Il a un seul point en 26 matchs, à l’aile au sein d’un quatrième trio. Il joue rarement plus de dix minutes par rencontre. Poehling avait 12 points en 26 matchs dans la Ligue américaine, mais sept à ses neuf derniers matchs avant son rappel.

26- Jake Oettinger, gardien, Dallas

Le jeune homme dispute une première saison complète dans la Ligue américaine, où il fait bien. Il avait connu une brillante carrière à Boston College. L’avenir nous dira s’il pourra devenir éventuellement un gardien numéro un dans la Ligue nationale.

27- Morgan Frost, centre, Philadelphie

Après de fantastiques saisons offensives dans les rangs juniors, Frost disputait une première année chez les pros. Il a eu droit à un bref rappel cet hiver, il a obtenu sept points, dont deux buts, en 18 matchs, et on l’a finalement renvoyé dans la Ligue américaine, où il se trouve toujours.

28- Shane Bowers, centre, Colorado

Bowers est passé des Sénateurs à l’Avalanche dans l’échange de Matt Duchene. Il dispute une première saison professionnelle. Il a 20 points en 34 matchs dans la Ligue américaine.

29- Henri Jokiharju, défenseur, Buffalo

PHOTO JEROME MIRON, USA TODAY SPORTS

Henri Jokiharju

Il est passé des Hawks aux Sabres contre un autre jeune, Alex Nylander. Le jeune homme joue au sein de la deuxième paire à Buffalo. L’un des bons défenseurs de sa cuvée.

30- Eeli Tolvanen, ailier, Nashville

Les attentes étaient grandes envers ce joueur de petite taille après une grosse saison en KHL en 2017-2018. L’acclimatation est difficile. Il a 24 points en 44 matchs à Milwaukee, à sa deuxième année dans la Ligue américaine.

31- Kim Klostin, centre, St. Louis

Klostin a tous les outils, le gabarit, les habiletés naturelles, mais ça ne débloque pas offensivement. Il n’a jamais atteint la marque des 30 points en trois ans dans la Ligue américaine. Il a néanmoins disputé quatre matchs avec les Blues cette année.

À lire

Un autre éléphant blanc, cette fois à Trois-Rivières ? Alexandre Pratt fait le point sur le dossier de l’amphithéâtre là-bas.