(Ostrava, République tchèque) Le Canada a marqué cinq buts avec l’avantage numérique dont quatre consécutifs en première période en route vers une convaincante victoire de 7-2 contre la République tchèque mardi soir au Championnat mondial de hockey junior.

Joshua Clipperton
La Presse canadienne

Le Canada (3-1-0) complète donc le volet préliminaire au premier rang du groupe B avec neuf points, un de plus que les États-Unis. En quarts de finale jeudi, les Canadiens affronteront la Slovaquie, quatrièmes dans le groupe A.

« Ça va être difficile, a confié Dylan Cozens, auteur de quatre points dont un but, mardi. Nous savons qu’ils vont être coriaces. »

Compte tenu de sa victoire face aux Américains lors du tout premier match du tournoi, le lendemain de Noël, le Canada pouvait également se hisser au sommet du classement de son groupe avec une victoire en prolongation ou en tirs de barrage.

Le capitaine Barrett Hayton a aussi fourni un but et trois passes. Ils ont reçu le soutien de Joe Veleno (1-2), de Ty Smith (0-2) et de Calen Addison (0-2).

L’entraîneur-chef Dale Hunter, jadis suspendu pour 21 matchs, suite à un coup bas aux dépens de Pierre Turgeon, s’est dit fier de comment son club a fait fi de récents tourments, notamment dans le cas de Hayton et Veleno.

« Nous oublions à quel point ils sont jeunes, a dit Hunter. Tout le monde commet des erreurs. Ce qui importe, c’est comment vous y réagissez. Purger la sanction et aller de l’avant, c’est ce qu’il faut faire. J’en ai fait l’expérience. »

Hayton a oublié d’enlever son casque pendant l’hymne russe, après la dégelée de 6-0. Veleno avait été suspendu lors du match de lundi, pour un contact avec le casque d’un défenseur russe.

Connor McMichael, Nolan Foote, Liam Foudy et Jared McIsaac ont marqué les autres buts du Canada.

Les quatre buts du Canada en avantage numérique au premier vingt lui ont permis d’égaler un record du tournoi, établi par la Tchécoslovaquie, en 1988, et par les États-Unis, en 2013.

La riposte de la République tchèque est venue dans un intervalle de 14 secondes à mi-chemin de la deuxième période, grâce à des buts de Vojtech Strondala et de Libor Zabransky contre Joel Hofer.

Ces deux buts ont semé l’espoir parmi les partisans tchèques qui voyaient leurs favoris réduire l’avance du Canada à 4-2. Ce fut une joie bien éphémère, toutefois.

Foudy, dix secondes après le deuxième but des locaux, et Cozens, 56 secondes plus tard, ont rapidement redonné un coussin de deux buts aux Canadiens. La République tchèque (1-2-1) ne s’en est pas remis.

Cette défaite les laisse au quatrième rang du groupe B, et face à un rendez-vous contre la Suède en quarts de finale jeudi.

Une défaite en temps réglementaire aurait pu avoir des conséquences néfastes pour la troupe de Dale Hunter. Elle aurait alors terminé au quatrième rang du groupe B et aurait affronté la Suède en quarts de finale. Toutefois, les jeunes patineurs canadiens, toujours privés de l’as Alexis Lafrenière, ont rapidement montré leurs couleurs.

Veleno a ouvert la marque à 4 : 41 du premier vingt, et Foote a doublé l’avance du Canada un peu plus de cinq minutes plus tard. Hayton, à 13 : 29, et McMichael, 61 secondes plus tard, ont à leur tour profité de supériorités numériques pour déjouer Lukas Parik.

Ce dernier a alors cédé sa place à Nick Malik après avoir été victime de quatre buts sur seulement neuf tirs.