Joe Smith ne s’était pas rendu à Örnsköldsvik pour s’enquérir de la progression fulgurante de l’espoir du Canadien, Mattias Norlinder. Smith est affecté à la couverture du Lightning de Tampa Bay pour le site theathletic.com et il se payait une visite en Suède pour explorer les racines de la vedette du Lightning, Victor Hedman.

Mathias Brunet Mathias Brunet
La Presse

Smith était aussi curieux de savoir comment une si petite ville de 30 000 habitants avait pu produire autant de vedettes : Peter Forsberg, Daniel et Henrik Sedin, Markus Naslund, Anders Hedberg, Nicklas Sundstrom, Victor Olofsson, Hedman…

Par pur hasard, son reportage est devenu intéressant pour les fans du CH. Le journaliste Per Hagglund, affecté à la couverture du club professionnel de la ville, Modo, depuis 30 ans, lui a lancé cette bombe sans qu’on en lui pose la question.

« Dans cinq ans, il remportera le trophée Norris, a-t-il affirmé à propos du jeune espoir de 19 ans du CH, qui ne provient pas de Ornskoldsvik, mais joue à Modo. C’est un Nicklas Lidstrom, il est tellement intelligent, il a des mains fantastiques, un superbe coup de patin. Il sera le prochain joueur de Modo dont vous parlerez. »

PHOTO RICK OSENTOSKI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Nicklas Lidstrom alors qu'il s'alignait avec les Red Wings de Detroit, en 2010

Hagglund a beau avoir vu grandir les Forsberg, Sedin, Naslund et compagnie, il faut de l’audace, et un brin de folie, avouons-le, pour comparer un jeune homme encore inconnu il y a un an à l’un des plus grands défenseurs de l’histoire de la LNH…

La citation a évidemment été relayée abondamment sur Twitter depuis jeudi. Joint vendredi matin, Joe Smith s’est presque excusé d’avoir provoqué une telle commotion à Montréal. « Il n’a pas dit qu’il deviendrait le prochain Lidstrom, mais qu’il lui rappelait Lidstrom. C’est le meilleur espoir de Modo depuis Hedman selon lui. Il n’est pas le seul dans l’entourage de l’équipe à le porter en haute estime. Norlinder fait partie de leur nouvelle vague. »

Norlinder a constitué un choix de troisième ronde en juin, 64e au total, derrière Cole Caufield et Jayden Struble. Il a été repêché grâce au choix de deuxième ronde obtenu des Golden Knights de Vegas, avec Nick Suzuki et Tomas Tatar, pour Max Pacioretty. Marc Bergevin a échangé ce choix de deuxième rondeau repêchage, 50e au total, aux Kings de Los Angeles, pour obtenir le 64e choix en plus du 126e en cinquième ronde, qui a permis de repêcher un autre défenseur gaucher, Jacob LeGuerrier.

Ce jeune Suédois est passé sous les radars parce qu’il a passé presque tout l’hiver au sein du club junior de Modo. Il a été promu en fin de saison, et surpris en amassant six points en 14 matchs au sein de la première paire avec l’ancien défenseur des Jets et des Thrashers Tobias Enstrom.

Norlinder, 5 pieds 10 pouces et 180 livres, est un prototype parfait du défenseur moderne, très impliqué dans l’attaque de son équipe. Il a 12 points, dont six buts, en 25 matchs.

Il serait sage ici de laisser aux Suédois les superlatifs et le laisser se développer à son rythme. S’il devient seulement un défenseur de calibre top quatre éventuellement, le Canadien aura remporté son pari.

Trevor Timmins me confiait récemment lors d’une conversation à bâtons rompus que le jeune homme aurait probablement besoin d’une année supplémentaire en Suède afin de mûrir.

Des clips en provenance de Suède nous montrent certaines séquences de jeu où son talent est indéniable. Il dépèce les défenses adverses avec sa vitesse et son maniement de rondelle exceptionnel. Mais il s’agit justement de séquences.

On pourra mesurer davantage sa progression au Championnat mondial junior, où il semble assuré d’obtenir un poste au sein de la puissante défense suédoise.

Ce championnat sera intéressant à nouveau cette année pour les fans du CH. Sept espoirs de l’équipe, Suzuki, Josh Brook, Cayden Primeau, Ryan Poehling, Jesse Ylonen, Jacob Olofsson et Alexander Romanov y prenaient part l’an dernier.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Jacob Olofsson au camp des recrues du Canadien

Il devrait y en avoir cinq, dont trois défenseurs gauchers en 2020 : Romanov avec la Russie, Cole Caufield et le défenseur Jordan Harris avec les Américains, Norlinder et le centre Jacob Olofsson avec la Suède.

Olofsson, 19 ans, un choix de deuxième ronde en 2018, reprend du poil de la bête avec Skelleftea, en Ligue d’élite suédoise. Après un lent départ, marqué par une commotion cérébrale, il a amassé huit points à ses 10 derniers matchs après avoir été blanchi à ses dix premières rencontres. Il joue désormais au centre du premier trio de son équipe. Ce choix de deuxième ronde avait été obtenu des Maple Leafs de Toronto pour Tomas Plekanec.

À lire !

Steven Butler s’apprête à s’envoler pour le Japon et y disputer dans deux semaines le combat le plus important de sa carrière, qui pourrait lui permettre, à 24 ans, de devenir champion mondial. Des millions de téléspectateurs seront à l’écoute pour cet important combat au pays du Soleil-Levant. Pascal Milano raconte.