(Boston) Après 7 défaites consécutives et une famélique récolte de 3 points sur une possibilité de 14, il faut chercher minutieusement pour trouver du positif chez le Canadien en ce moment. Surtout à quelques heures d’un affrontement contre les Bruins, l’une des meilleures équipes de la ligue.

Simon-Olivier Lorange Simon-Olivier Lorange
La Presse

De l’avis collectif, le jeu défensif s’est resserré contre les Flyers samedi malgré la défaite de 4-3 en prolongation. Et le Canadien a l’habitude d’offrir de bonnes performances à Boston.

Mais dans la tempête, les joueurs et leur entraîneur ont souligné ce matin que le groupe demeurait soudé, solidaire. Ce qui vaut son pesant d’or dans les circonstances.

« L’équipe est unie, les gars se tiennent, ils veulent s’en sortir en groupe, a dit Claude Julien. Cette partie-là n’est pas affectée. Malheureusement, c’est notre jeu sur la patinoire qui nous a fait du tort. »

« C’est une grosse, grosse épreuve, a convenu Phillip Danault. Ça nous rapproche. »

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Phillip Danault

Le joueur de centre voit déjà ses coéquipiers et lui tirer des apprentissages de cette séquence négative qui semble ne jamais vouloir finir.

« Laisse-moi te dire que quand tu t’en sors, tu ne veux plus encaisser les défaites après… »

Danault se garde néanmoins de voir trop loin.

« Il ne faut pas regarder le portrait global, il faut y aller une présence à la fois », a prôné le Québécois.

« On est dans une industrie orientée sur les résultats, et les résultats ne sont pas là pour l’instant, a enchaîné Brendan Gallagher. Il faut bâtir sur ce qu’on a fait de bien lors du dernier match et corriger d’autres éléments, devenir meilleurs. C’est toujours plaisant de jouer dans cet aréna, on se sentira bien mieux si on en ressort avec deux points ce soir. »

Encore et encore, Claude Julien appelle ses hommes à se « retrousser les manches », à ne pas montrer qu’ils sont « désappointés ».

« Ce n’est pas la pitié qui va nous aider à faire tourner le vent de bord. Il faut se mettre au travail et bien se préparer à jouer contre une très bonne équipe. »

Danault jouera en dépit d’une cheville endolorie, résultat d’une collision avec le poteau du but contre les Flyers. Victor Mete, qui n’a pas terminé la rencontre de samedi en raison d’une blessure, sera pour sa part réexaminé en cours de journée. Claude Julien a dit qu’il en saurait probablement davantage sur son sort en après-midi ou en soirée.

Brett Kulak le remplacera sur le flanc gauche de la défense. Tel que prévu, Carey Price sera devant le filet et sera opposé à Tuukka Rask. Le match débutera à 19 h.

Dans le camp des Bruins, on a appris que Brad Marchand serait de la rencontre, lui qui s’est absenté de l’entraînement des siens samedi en raison d’une grippe. De plus, David Backes reviendra au jeu après une absence de presque un mois attribuable à une commotion cérébrale. Pour lui faire une place dans l’alignement, les Bruins ont procédé au renvoi du jeune Jack Studnicka dans la Ligue américaine.