L’attaquant Mikaël Robidoux, des Cataractes de Shawinigan, est suspendu pour 10 parties pour avoir donné une mise en échec dangereuse et illégale. C’est la neuvième fois depuis qu’il joue dans la LHJMQ que Robidoux est suspendu.

Alexandre Pratt Alexandre Pratt
La Presse

Pour justifier sa sanction – une des plus sévères des dernières années –, le préfet de discipline de la LHJMQ, Éric Chouinard, a tenu compte des gestes commis par Robidoux dans le passé.

« Après avoir parcouru une bonne distance, [Robidoux] était en échec avant et avait le dos de son adversaire [Antoine Leblanc] bien en vue, a indiqué la LHJMQ dans un communiqué. Le joueur fautif n’a pas fait l’effort nécessaire pour minimiser la force de l’impact au contact physique. Le joueur de Rimouski a été propulsé dangereusement dans la bande. »

L’année dernière, Mikaël Robidoux a été suspendu pour 15 matchs à la suite d’une mise en échec dangereuse contre Xavier Simoneau. Ce dernier avait dû être évacué de la patinoire sur une civière.