Karl Alzner s’est fait dire qu’il allait avoir une chance de retrouver un poste avec le Canadien, mais il comprend que le temps commence à presser un peu.

Richard Labbé Richard Labbé
La Presse

Le défenseur est donc de retour avec l’équipe, et il a pris part à l’entraînement d’hier en vue du match préparatoire de ce soir, au Centre Bell, contre les Maple Leafs de Toronto. La direction du Canadien devra encore retrancher une dizaine de joueurs au cours des prochains jours, suivant la situation des blessés.

Parmi les joueurs qui jouent un peu leur avenir immédiat avec le club ces jours-ci, il y a Alzner.

Je savais en arrivant au camp que j’allais avoir la chance de me battre pour un poste. Je sais que je dois saisir cette chance.

Karl Alzner

Mais pourra-t-il le faire ? Le joueur de bientôt 31 ans a bien mal amorcé son camp d’entraînement avec une collision accidentelle impliquant Joel Armia lors de la première journée du camp. Cet incident a mené à une blessure à l’aine qui a forcé Alzner à attendre une semaine à l’écart, pas le scénario idéal pour un défenseur qui a certes des choses à prouver.

Au moins, Alzner affirme que les problèmes d’aine sont maintenant loin derrière.

« Je suis à 100 % de ma condition physique et je me sens très bien, a-t-il ajouté. Je dirais que je suis resté à l’écart surtout par prévention d’abord, parce que c’est le calendrier préparatoire et je ne voulais pas prendre de risques. Si ç’avait été pendant la saison, j’aurais probablement joué quand même.

« Tout ça, ça fait partie de la décision, parce que je voulais revenir le plus rapidement possible… mais sans aggraver une blessure qui aurait pu me ralentir pendant toute la saison. »

Tout le monde a bien compris ? On présume que oui.

De la place ?

Avec tout ça, est-ce qu’il y a encore de la place pour Alzner quelque part dans le vestiaire du Canadien ? Il s’agit là d’une très bonne question.

Les deux premiers duos défensifs affichent complet (Victor Mete avec Shea Weber, Ben Chiarot avec Jeff Petry), ce qui signifie que le seul suspense concerne le troisième duo, ainsi que le défenseur qui sera élu réserviste dans la formation.

En tenant pour acquis qu’on ne reverra pas de sitôt Noah Juulsen, qui demeure aux prises avec des problèmes de santé et qui a dû quitter le camp pour avoir l’avis d’un autre spécialiste, la lutte à la ligne bleue va donc s’effectuer entre Alzner, Brett Kulak, Christian Folin, Mike Reilly, et peut-être aussi le jeune Cale Fleury, qui est bien tenace et qui ne veut pas disparaître.

Aussi, petit détail à noter : Alzner a été vu avec l’unité de désavantage numérique à l’entraînement, ce qui est sans doute un bon signe dans son cas… même si ça ne garantit rien.

Les trois derniers matchs du calendrier préparatoire seront présentés cette semaine. La plupart des réponses ne devraient plus tarder.

Prochain match : Maple Leafs de Toronto c. Canadien, ce soir à 19 h au Centre Bell