Après avoir été retranché de la formation du Canadien lors des 22 derniers matchs la saison dernière, Charles Hudon a enfin foulé la glace du Centre Bell dans l’uniforme du Tricolore lundi soir.

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse canadienne

Ce n’était peut-être qu’un match préparatoire, mais Hudon a admis qu’il attendait cette occasion depuis longtemps.

« J’avais hâte de jouer ce match-là. […] Ç’a fait du bien », a-t-il dit après avoir aidé le Canadien à vaincre les Devils du New Jersey 4-2.

Hudon a passé 13 minutes 22 secondes sur la patinoire, dont 1 : 13 en avantage numérique. Il a tenté cinq tirs, dont deux ont atteint la cible. Il a également appliqué trois mises en échec, mais a commis un revirement.

Même si ce n’était pas toujours élégant, Hudon a joué avec énergie.

« Il a eu des chances, a noté l’entraîneur-chef Claude Julien. Habituellement, Charles a un excellent lancer. S’il continue à obtenir autant de chances, il va éventuellement marquer des buts. »

Hudon jouait à la gauche de Nick Suzuki et Jordan Weal. Les trois travaillent ensemble depuis les premiers entraînements sur glace du camp, vendredi dernier.

« Nous ne nous connaissons pas tant que ça sur la glace, mais nous faisons des bons jeux, a dit Hudon. Nous avons du plaisir et une bonne cohésion. Nous n’avons pas besoin de nous parler et nous savons où nous trouver.

Nick a un bon sens du jeu. Weal, c’est la même chose. Nous nous complétons bien. »

Après de bons débuts dans la LNH avec une production de 10 buts et 20 aides en 72 rencontres à sa première saison complète dans la LNH, Hudon a été limité à trois buts et deux aides en 32 parties l’hiver dernier.

La semaine dernière, Julien a mentionné qu’il y avait environ huit joueurs qui se battaient pour les cinq derniers postes d’attaquant chez le Canadien. Hudon fait partie de ce groupe et il semble qu’il aura l’occasion de se faire valoir à maintes reprises d’ici la fin du camp.

« Présentement, avec notre noyau, il faut que Charles se trouve un poste, a insisté Julien. Pour être capable de jouer surtout sur les trois premiers trios, il doit être capable de bien faire les petites choses. Il a besoin d’être un peu plus complet, plus régulier.

C’est un gars que nous voulons vraiment bien évaluer avant de prendre une décision. »

Julien a noté que Hudon a un meilleur coup de patin cet automne. Hudon, qui est maintenant âgé de 25 ans, a mentionné avoir perdu du poids au cours de l’été.

Hudon espère mêler les cartes d’ici la fin du camp.

« Il n’y a pas beaucoup de personnes proches de l’organisation ou même à l’extérieur qui me voient dans la formation au match d’ouverture, a-t-il reconnu. Ça me donne une motivation, des choses à prouver, et c’est bon pour moi. »