(Laval) Le défenseur Andrei Markov est à la recherche de la «situation idéale» pour son retour dans la LNH.

La Presse canadienne

Âgé de 40 ans, Markov souhaite effectuer un retour en Amérique du Nord après un exil de deux ans dans la KHL, en Russie. Allan Walsh a noté avoir été contacté par «cinq ou six» équipes mercredi, après avoir annoncé qu’il était le nouvel agent du défenseur.

Markov a disputé l’ensemble de sa carrière dans la LNH avec le Canadien de Montréal. Il a récolté 119 buts et 453 aides en 990 matchs de saison régulière.

Walsh a noté que le cœur de Markov «sera toujours à Montréal», mais a ajouté que le défenseur était ouvert à l’idée de jouer pour une autre des 31 formations de la LNH.

«Il veut que son rôle et que les attentes de l’équipe soient claires», a dit Walsh, jeudi, dans le cadre du tournoi de golf de Jonathan Drouin, un autre de ses clients.

«De dire que l’argent n’est pas un facteur serait malhonnête. Mais Andrei ne recherche pas le plus gros contrat. Il recherche la situation idéale», a-t-il ajouté.

Walsh a noté que son client recherchait un contrat d’une saison. Il a aussi expliqué la décision de Markov de revenir dans la LNH en parlant d’un désir d’écrire le dernier chapitre de sa carrière sous ses propres conditions.

Il y a deux ans, le divorce entre le Canadien et Markov avait été difficile. Les deux parties avaient été incapables de s’entendre et Markov avait finalement pris la décision de retourner en Russie.

«Il est clair qu’il n’était pas heureux avec la manière dont ça s’était terminé», a admis Walsh.

Markov aimerait aussi atteindre le plateau des 1000 matchs dans la LNH, un «exploit significatif» dans la carrière de tout hockeyeur, a rappelé Walsh.

Markov préférerait certainement trouver preneur avant l’ouverture des camps, mais Walsh a précisé qu’aucune date limite n’était imposée dans les négociations. Il a toutefois ajouté qu’il croyait être en mesure de conclure une entente et ne pas voir son client se contenter d’un essai avec une équipe.