(Las Vegas) L’attaquant du Lightning de Tampa Bay Nikita Kucherov a remporté le trophée Hart, mercredi soir, lors de la remise des trophées de LNH.

La Presse canadienne

Kucherov a été nommé le joueur le plus utile de la LNH pour une première fois en carrière, à sa première occasion comme finaliste pour ce prix. Plus tôt dans la soirée, il est reparti avec les trophées Art-Ross et Ted-Lindsay.

Kucherov a connu une saison spectaculaire, inscrivant 41 buts et 87 aides pour une récolte de 128 points, le plus haut total depuis la saison 1995-96. Il a battu le record du plus grand nombre de points en une campagne par un joueur d’origine russe, établi par Alexander Mogilny, en 1992-93.

À 26 ans, Kucherov a aidé le Lightning à égaler un record de la LNH au chapitre des victoires en une saison (62).

L’ailier russe a eu le meilleur sur le capitaine des Oilers d’Edmonton, Connor McDavid, et le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, grâce à 164 votes de première place sur 171.

Kucherov est le deuxième joueur du Lightning à mériter cet honneur, après Martin St-Louis en 2003-04, et le premier Russe depuis Alex Ovechkin, en 2012-13.

Kucherov aussi élu par ses pairs

Nikita Kucherov a été le choix des membres de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey pour le trophée Ted-Lindsay, remis au joueur par excellence du circuit Bettman.

Kucherov a mené le circuit pour les points en avantage numérique (48), la moyenne de point par match (1,56) et les matchs de plus d’un point (38).

Ses 87 aides ont également constitué un sommet dans la ligue et égalé la marque en une saison par un ailier, établie par Jaromir Jagr, en 1995-96.

Il est devenu le deuxième joueur du Lightning à recevoir cet honneur après Martin St-Louis (2004) et le quatrième Russe après Sergei Fedorov (1994), Alexander Ovechkin (2008, 2009 et 2010), ainsi qu’Evgeni Malkin (2012).

Il a devancé au scrutin les attaquants Patrick Kane (Blackhawks de Chicago) et Connor McDavid (Oilers d’Edmonton), vainqueur du trophée au cours des deux dernières campagnes.

Carey Price surprend un jeune endeuillé

En février dernier, Anderson Whitehead, un jeune homme en deuil de sa mère, morte du cancer, avait pu rencontrer le gardien du Canadien Carey Price.

Le moment avait été partagé sur Facebook et il a été désigné le moment le plus touchant de l’année au gala de la LNH. Le jeune homme est monté sur scène pour regarder une vidéo montrant Price. Vers la fin, le gardien est arrivé en personne aux côtés d’Anderson Whitehead, qui n’a pu contenir ses larmes.

Andrei Vasilevskiy est nommé le gardien de l’année

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

Andrei Vasilevskiy

Le gardien du Lightning de Tampa Bay Andrei Vasilevskiy a gagné le trophée Vézina.

Vasilevskiy était en nomination pour une deuxième fois consécutive pour l’obtention de ce prix, remis annuellement au meilleur gardien du circuit Bettman.

Vasilevskiy a aidé le Lightning à égaler un record de la LNH pour les victoires une saison (62) et à remporter le trophée des Présidents avec 128 points. Il a remporté 39 matchs, un sommet dans la LNH, et a terminé à égalité avec Lehner au quatrième rang pour les blanchissages (six), en plus d’afficher une moyenne de 2,40 et un pourcentage de ,925 en 53 matchs.

Vasilevskiy a maintenu une fiche de 30-7-3 après son retour d’une blessure au pied le 13 décembre, remportant 10 parties de suite entre le 9 février et le 5 mars. Il est devenu le premier gardien du Lightning à gagner le Vézina, après avoir terminé au troisième rang du scrutin la saison dernière.

Vingt-huit directeurs généraux de la LNH sur 31 ont donné à Vasilevskiy un vote de première place. Ben Bishop, des Stars de Dallas, et Robin Lehner, des Islanders de New York, étaient également finalistes.

Wayne Simmonds gagne le trophée Mark Messier

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, ARCHIVES USA TODAY SPORTS

Wayne Simmonds

L’attaquant des Predators de Nashville Wayne Simmonds a reçu le trophée Mark Messier.

Ce trophée est remis au joueur qui démontre des qualités de leadership au sein de son équipe, tant sur la glace qu’à l’extérieur de celle-ci, et qui s’implique dans la communauté afin d’assurer la croissance du hockey.

PHOTO STEPHEN R. SYLVANIE, USA TODAY SPORTS

Mark Messier

Simmonds avait été finaliste pour l’obtention de ce prix la saison dernière. Il a récolté 30 points en 79 parties avec les Flyers de Philadelphie et les Predators de Nashville, qui ont acquis ses services avant la date butoir des échanges.

À Philadelphie, Simmonds est membre du conseil d’administration de la Fondation Ed Snider pour l’enfance et il a rendu visite à plusieurs patinoires communautaires et à des étudiants. Il a également été président d’honneur du tournoi de golf de la fondation pendant quatre années de suite.

Simmonds a aussi été impliqué dans la fin de semaine « Willie O’Ree Skills » et il était l’hôte d’une unité militaire différente dans une loge privée lors d’un match sur deux des Flyers. Depuis 2012, il organise le « Wayne’s Road Hockey Warriors » afin de favoriser la croissance de son sport dans sa ville natale de Scarborough, en Ontario.

Le défenseur des Flames de Calgary Mark Giordano et l’attaquant des Hurricanes de la Caroline Justin Williams étaient également finalistes.

Ryan O’Reilly est le lauréat du trophée Selke

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Ryan O’Reilly

L’attaquant des Blues de St. Louis Ryan O’Reilly a gagné le trophée Frank J. Selke.

O’Reilly, qui était en nomination pour une première fois pour cet honneur, qui est remis à l’attaquant ayant le plus brillé défensivement, couronne une saison au cours de laquelle il a aussi mis la main sur la coupe Stanley et le trophée Conn Smythe.

O’Reilly a établi des sommets personnels avec 49 aides et 77 points. Il a également dominé la LNH en remportant 1086 mises en jeu tout en disputant une première campagne avec les Blues, qui ont acquis ses services des Sabres de Buffalo le 1er juillet.

O’Reilly est le deuxième joueur des Blues à remporter ce trophée et le premier depuis Rick Meagher, en 1989-90.

Âgé de 28 ans, O’Reilly a 48 votes de première place et il a devancé aux points l’attaquant des Golden Knights de Vegas Mark Stone ainsi que l’attaquant des Bruins de Boston Patrice Bergeron, qui était finaliste pour une huitième saison consécutive.

Barry Trotz est le récipiendaire du trophée Adams

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Barry Trotz

Pour la deuxième fois en quatre ans, Barry Trotz a été élu entraîneur-chef par excellence de la Ligue nationale de hockey.

Après avoir mis la main sur le trophée Jack-Adams à la tête des Capitals de Washington en 2016, Trotz a de nouveau remporté ce trophée mercredi, mais cette fois pour son travail à la barre des Islanders de New York.

À sa première saison avec les Islanders, Trotz a aidé ces derniers à amasser 103 points, à un seul du premier rang de la section Métropolitaine détenu par les Capitals. La saison passée, les Islanders avaient raté les éliminatoires avec un total de 80 points.

Trotz a reçu 58 votes de première place. Il a devancé Jon Cooper, qui a obtenu 48 votes de première place pour son travail à la barre du Lightning de Tampa Bay, et Craig Berube, qui a pris la relève de Miek Yeo pour conduire les Blues de St. Louis jusqu’à la conquête de la coupe Stanley. Berube a obtenu 10 votes de première place.

Mark Giordano met la main sur le trophée Norris

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Mark Giordano

Le défenseur des Flames de Calgary Mark Giordano a remporté le trophée Norris.

Pour la première fois de sa carrière, Giordano met la main sur ce trophée, remis annuellement au défenseur de la LNH ayant montré les meilleures aptitudes dans toutes les situations.

Âgé de 35 ans, Giordano était en nomination pour une première fois en carrière. Il est devenu le quatrième défenseur de l’histoire de la LNH à recevoir cet honneur alors qu’il est âgé de 35 ans ou plus, joignant Nicklas Lidstrom, Doug Harvey et Al MacInnis.

Giordano a conclu la campagne au deuxième échelon des meilleurs défenseurs de la LNH avec 74 points, un sommet en carrière. Il a mené tous les joueurs du circuit avec un différentiel de plus-39. Capitaine des Flames depuis la saison 2013-14, Giordano a aidé son équipe à terminer au premier rang de l’Association Ouest.

Giordano a reçu 165 votes de première place sur 171. Il a devancé au scrutin le défenseur du Lightning de Tampa Bay Victor Hedman et celui des Sharks de San Jose Brent Burns, qui ont gagné le trophée lors des deux années précédentes.

Robin Lehner met la main sur le Masterton

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Robin Lehner

Le gardien Robin Lehner, des Islanders de New York, a remporté le Bill-Masterton remis au joueur qui a le mieux démontré des qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement au hockey.

Il a devancé au scrutin mené auprès des sections locales de l’Association des chroniqueurs professionnels de hockey les attaquants les attaquants Nick Foligno, des Blue Jackets de Columbus, et Joe Thornton, des Sharks de San Jose.

Lehner a surmonté des problèmes de dépendance et de santé mentale avant de connaître sa meilleure saison en carrière.

Son coéquipier Thomas Greiss et lui ont remporté le trophée William-M. -Jennings cette saison après avoir aidé les Islanders à dominer la LNH au niveau des buts accordés. Les Islanders ont profité de leur travail pour accumuler leur plus haut total de points (103) depuis la saison 1983-84.

Lehner a présenté un dossier de 25-13-5 avec une moyenne de 2,13, un taux d’efficacité de ,930 et six blanchissages.

Jason Zucker gagne le trophée King Clancy

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Jason Zucker

L’attaquant du Wild du Minnesota Jason Zucker a mis la main sur le trophée King Clancy.

Instauré en l’honneur de Francis M. « King » Clancy, ce trophée est remis au joueur ayant démontré le meilleur exemple de leadership et ayant le plus contribué à la société.

Cette saison, Zucker et son épouse Carly ont concrétisé un projet datant de 2017, soit de créer un emplacement permettant aux enfants et à leur famille d’assister aux parties du Wild et dans un contexte qui s’apparente à un match sur place.

Zucker remporte ce trophée pour une première fois et il s’agit de son premier honneur dans la LNH. Le joueur de 27 ans recevra une somme de 40 000 $ US, qu’il pourra remettre à l’organisme de son choix.

Le défenseur des Coyotes de l’Arizona Oliver Ekman-Larsson et le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist recevront quant à eux 5000 $ chacun en tant que finalistes pour l’obtention de ce trophée.

Elias Pettersson gagne le trophée Calder

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Elias Pettersson

L’attaquant Elias Pettersson a remporté le trophée Calder, remis à la recrue par excellence dans la LNH.

Âgé de 20 ans, le patineur des Canucks de Vancouver a conclu sa première saison dans la Ligue nationale en établissant un record d’équipe au chapitre des points pour une recrue (66). Il a devancé Pavel Bure (1991-92) et Ivan Hlinka (1981-82), qui avaient tous deux récolté 60 points.

Bure est d’ailleurs le dernier porte-couleurs des Canucks à avoir mis la main sur ce trophée.

Pettersson est devenu le 31e joueur de l’histoire du circuit à mener toutes les recrues au chapitre des buts (28), des aides (38) et des points lors d’une même saison, le premier depuis Artemi Panarin, en 2015-16.

Le joueur de centre a aussi établi un record d’équipe pour une recrue avec sept buts vainqueurs.

Pettersson a devancé au scrutin le défenseur des Sabres de Buffalo Rasmus Dahlin et le gardien des Blues de St. Louis Jordan Binnington. Il a reçu 88 % des votes de première place.

Don Sweeney est le directeur général de l’année

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Don Sweeney

Le patron hockey des Bruins de Boston, Don Sweeney, a été nommé directeur général de l’année.

Il a devancé au scrutin ses homologues des Blues de St. Louis, Doug Armstrong, et des Hurricanes de la Caroline Don Waddell.

Sweeney et son équipe hockey ont mené les Bruins à une récolte de 107 points cette saison, à égalité avec les Flames de Calgary pour le deuxième plus haut total dans la LNH.

Il s’est signalé à la date limite des transactions en faisant l’acquisition des attaquants Marcus Johansson et Charlie Coyle. Les deux joueurs ont joué un grand rôle dans le parcours éliminatoire des Bruins, qui se sont inclinés en finale devant les Blues.

Sweeney a joué 15 de ses 16 saisons dans la LNH avec les Bruins. Avant d’être nommé d. g. du club le 20 mai 2015, il a passé neuf saisons au sein du personnel administratif de l’équipe.

Aleksander Barkov remporte le trophée Lady Byng

PHOTO JOHN LOCHER, ASSOCIATED PRESS

Aleksander Barkov

L’attaquant des Panthers de la Floride Aleksander Barkov a remporté le trophée Lady Byng.

Barkov a gagné pour la première fois ce prix, qui est remis annuellement au joueur considéré comme ayant démontré le meilleur esprit sportif tout en affichant des performances remarquables sur la patinoire.

Barkov, un joueur de centre âgé de 23 ans, a battu un record des Panthers avec 96 points (35 buts), soit deux de plus que Pavel Bure en 1999-00. Barkov est ainsi devenu le quatrième joueur finlandais dans l’histoire de la LNH à récolter au moins 90 points dans une saison, après Olli Jokinen, Teemu Selanne et Jari Kurri.

De plus, Barkov n’a écopé que de quatre pénalités mineures, à égalité avec son coéquipier Evgenii Dadonov pour le deuxième plus bas total parmi tous les joueurs ayant disputé 82 matchs. Il était finaliste au trophée Lady Byng pour une troisième fois en quatre saisons.

Barkov est le deuxième joueur de l’histoire des Panthers à mettre la main sur ce trophée. Le défenseur Brian Campbell l’avait fait au terme de la saison 2011-12.

Le Finlandais a reçu 128 votes de première place, devançant largement l’attaquant des Blues de St. Louis Ryan O’Reilly, qui a obtenu 12 votes de première place.

Outre O’Reilly, l’attaquant des Flames de Calgary Sean Monahan était également en nomination pour cet honneur.