(Saint-Louis) Mattias Janmark a couronné une séquence endiablée en première période en marquant l’éventuel but victorieux des Stars de Dallas, qui ont eu raison des Blues de St. Louis 4-2, samedi après-midi.

La Presse canadienne

Janmark a complété un bel échange avec son coéquipier Jason Dickinson en glissant la rondelle entre les jambières de Jordan Binnington. Il s’agissait d’un troisième but en 72 secondes et d’un deuxième pour les Stars pendant cette séquence.

Les Stars ont rebondi après avoir perdu le premier affrontement et ils ont créé l’égalité 1-1 dans cette série demi-finale d’Association Ouest. Le troisième match aura lieu lundi soir, à Dallas.

PHOTO JEFF CURRY, USA TODAY SPORTS

Mattias Janmark effectue un lancer.

Roope Hintz a amassé deux buts et une aide pour les Stars, qui ont fermé la porte à une tentative de remontée en fin de troisième engagement. Miro Heiskanen a aussi touché la cible alors que Dickinson et Mats Zuccarello ont tous les deux obtenu deux assistances dans la victoire.

Colton Parayko a engraissé sa fiche d’un but et une mention d’aide tandis que Jaden Schwartz a trouvé le fond du filet pour une cinquième fois depuis le début des séries. Les Blues montrent une fiche de 2-3 à domicile depuis le début des séries.

Ben Bishop a vu beaucoup d’action dans les deux premières périodes, faisant face à 24 tirs, mais sa défensive n’a pratiquement rien donné au troisième vingt. Le gardien des Stars a conclu la rencontre avec 32 arrêts.

« Nous savions que Ben allait être très bon, a mentionné l’entraîneur-chef des Stars, Jim Montgomery. Il a été excellent pour nous pendant toute la saison et c’est pour cette raison qu’il est finaliste au trophée Vézina. C’est un mur de briques. »

Bishop a grandi à St. Louis et il a assisté à plusieurs matchs des Blues. Il se rappelle d’avoir crié le nom de l’ancien gardien des Blackhawks Ed Belfour afin de le déconcentrer, lorsqu’il était adolescent. Cette fois, les partisans des Blues lui ont réservé le même traitement.

« C’est plutôt fou, a affirmé Bishop. J’étais cet enfant qui criait le nom de Belfour et maintenant tu te retrouves sur la glace et tu subis le même sort. Je n’aurais jamais cru que je serais ici à jouer contre les Blues en séries. C’est plutôt amusant. »

Binnington, qui a été sélectionné en tant que finaliste au trophée Calder plus tôt dans la journée, a tout tenté pour garder les Blues dans le match, notamment lors d’un désavantage numérique au dernier tiers, mais ses 31 arrêts n’ont pas été suffisants.

Hintz a été le premier à faire scintiller la lumière rouge, à 7 : 11 de la première période. Il a accepté une passe de Zuccarello avant de tromper la vigilance de Binnington entre son corps et son bras gauche.

Le jeu s’est animé avant la fin du premier engagement. Heiskanen a doublé l’avance des Stars après avoir servi une belle feinte à Binnington, mais Parayko a réduit l’écart seulement 46 secondes plus tard, lorsque son tir de la pointe s’est faufilé à travers la circulation devant le filet de Bishop.

Janmark a cependant redonné une priorité de deux buts aux hommes de Montgomery, en s’emparant du disque en zone neutre pour amorcer une montée à deux contre un. Il a effectué une passe à Dickinson, qui lui a rendu la pareille pour le premier but des présentes séries du Suédois.

Schwartz a redonné espoir aux Blues dès la deuxième minute du troisième vingt, faisant habilement rediriger un lancer bas de Parayko, mais les Stars ont haussé le rythme jusqu’à ce que Hintz scelle l’issue de la rencontre dans un filet désert.

« Notre jeu avec la rondelle n’était pas aussi au point qu’à l’habitude, a fait valoir Schwartz. Ils ont tiré avantage de ça. Nous avons fait du bon travail pour revenir dans la rencontre, mais nous avons connu un petit moment de flottement qui n’aurait pas dû arriver. »