(Saint-Louis) Vladimir Tarasenko a amélioré une fois de plus sa fiche en séries éliminatoires.

La Presse canadienne

Tarasenko a fait bouger les cordages à deux reprises et les Blues de St. Louis ont défait les Stars de Dallas 3-2, jeudi soir, lors du premier match de cette série de deuxième tour.

Tarasenko a d’abord profité d’un avantage numérique pour briser l’égalité avec moins de deux minutes à faire au deuxième engagement. Il a par la suite récidivé, à 3 : 51 de la troisième période en utilisant sa vitesse pour battre Ben Bishop sans aide.

« Nous avons beaucoup parlé de l’avantage numérique et nous l’avons travaillé et peaufiné lors des entraînements. Je vais dire que les efforts finissent toujours par récompenser et c’est une bonne chose, a déclaré Tarasenko. [Brayden Schenn] m’a fait une belle passe sur le premier but et ça m’a donné une bonne chance de marquer. »

Le deuxième duel sera présenté samedi soir, à St. Louis.

Pour la septième fois de sa carrière, Tarasenko a marqué plus d’un but lors d’un match des séries. Il a égalé le record de Bernie Federko au second rang de l’histoire de la LNH à ce chapitre.

« Il a un talent inné, a louangé l’entraîneur-chef des Blues, Craig Berube. Il est un puissant joueur qui a un excellent coup de patin. Lorsqu’il appuie sur l’accélérateur, il est vraiment difficile à contenir. »

Robby Fabbri a ouvert la marque du côté des Blues en première période. De l’autre côté de la patinoire, Jordan Binnington a été fumant, repoussant 27 tirs. Le gardien a une fois de plus offert une solide performance devant le filet des Blues et s’est imposé à quelques reprises pour permettre aux siens de sortir vainqueurs.

« Les défenseurs et les attaquants ont été bons défensivement cette saison et c’était la même chose ce soir, a admis Binnington. Nous avons une bonne discipline, un bon repli, nous suivons bien les joueurs. C’est fantastique d’être le gardien de cette équipe. »

Jason Spezza a remis les compteurs à zéro à mi-chemin en période médiane et Jamie Benn a répliqué en réduisant l’écart 3-2, alors qu’il restait moins de trois minutes à écouler en fin de match.

Après avoir connu de bons matchs lors de la série de premier tour, Bishop a connu quelques ennuis face aux Blues, notamment lors du premier but de Tarasenko, où il a été déjoué entre les jambières. Il a effectué 17 arrêts au total.

Les Stars ont concédé un but en avantage numérique, permettant à Tarasenko de niveler la marque en fin de deuxième période. C’était la première fois en 17 occasions que les Stars accordaient un but à l’adversaire en supériorité numérique.

« J’ai simplement raté une chance de repousser la rondelle, a expliqué Bishop. J’aurais aimé pouvoir revenir en arrière. Je l’ai simplement manqué et il m’a eu. C’est un joueur dangereux et un joueur de talent. Sur cette séquence, on comprend pourquoi. »