L'Avalanche a connu ses meilleurs moments en mars et avril, pour ainsi écarter pour de bon ses plus proches poursuivants pour la dernière place donnant accès aux séries, les Coyotes de l'Arizona. Mais lui restera-t-il assez d'essence dans le réservoir contre les puissants Flames, la meilleure équipe de l'Ouest?

Publié le 10 avr. 2019
Mathias Brunet LA PRESSE

L'Avalanche a un gros premier trio avec MacKinnon, Landeskog et Rantanen, mais les Flames aussi avec celui de Monahan, Gaudreau et Lindholm. Par contre, les autres trios des Flames peuvent marquer, contrairement à l'Avalanche, dont l'attaque est concentrée dans le premier trio. Rantanen a raté les huit derniers matchs de la saison, mais il pourrait être prêt pour le premier affrontement des séries.

Calgary a aussi beaucoup plus de profondeur en défense. Par contre, il y a toujours un point d'interrogation devant le filet chez les Flames. Dave Rittich semblait avoir ravi le poste de numéro un à Mike Smith, mais il a faibli en deuxième moitié de saison. L'Avalanche a un bon duo avec Semyon Varlamov et Philipp Grubauer.

3 JOUEURS-CLÉS

Flames

Johnny Gaudreau

Déjà un élément important de l'attaque chez les Flames, Gaudreau a connu une grande éclosion à 25 ans en flirtant avec les 100 points (99). Il a disputé seulement quatre matchs de séries avec les Flames lors des trois saisons précédentes (deux exclusions) et voudra faire sa marque au printemps.

Mark Giordano

Renaissance cet hiver pour ce défenseur de 35 ans avec 74 points en 70 matchs, après une saison de 38 points en 82 matchs l'an dernier. L'arrivée de l'entraîneur-chef Bill Peters semble lui avoir donné un second souffle et c'est un sérieux candidat au trophée Norris.

Sean Monahan

Monahan a connu une saison semblable à celle de Jesperi Kotkaniemi à 18 ans. Mais on connaissait son potentiel. Il a explosé cette année avec 82 points, au centre de Johnny Gaudreau et d'Elias Lindholm, et les succès des Flames en séries reposent en grande partie sur ses épaules.

Avalanche

Nathan MacKinnon

Le joueur le plus important de l'Avalanche, avec une saison de 99 points, sa meilleure en carrière, à 23 ans. MacKinnon a néanmoins seulement deux rondes éliminatoires derrière la cravate, à sa première saison, en 2014, et l'an dernier. Avec 16 points en 13 matchs en carrière en séries, il n'est pas responsable des éliminations hâtives de son équipe.

Carl Soderberg

Soderberg est un centre sous-estimé au Colorado. À 33 ans, il vient de connaître une de ses bonnes saisons avec 49 points, dont 23 buts, un sommet en carrière pour les buts, et il sera appelé à affronter les gros trios des Flames.

Tyson Barrie

Samuel Girard est le défenseur de l'Avalanche le plus connu des Québécois, mais le grand leader offensif de cette équipe en défense demeure Barrie. Il vient de surpasser son meilleur total de points en carrière avec une saison de 59 points, deux de plus que la saison précédente.

L'horaire de la série

Jeudi 11 avril, 22h, à Calgary

Samedi 13 avril, 22h30, à Calgary

Lundi 15 avril, 22h, au Colorado

Mercredi 17 avril, 22h, au Colorado

Vendredi 19 avril, heure à déterminer, à Calgary*

Dimanche 21 avril, heure à déterminer, au Colorado*

Mardi 23 avril, heure à déterminer, à Calgary*

* Si nécessaire