Le Canadien de Montréal a appris tard vendredi soir qu'il était officiellement éliminé des séries, quand les Blue Jackets de Columbus ont battu les Rangers de New York en tirs de barrage.

Mis à jour le 6 avr. 2019
JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY LA PRESSE

Un peu partout dans le vestiaire, c'est la déception, bien sûr. Tout le monde a suivi le match d'une manière ou d'une autre, et tout le monde a appris en même temps le verdict.

Ce qui veut dire que le match de samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto ne veut plus rien dire. Dans ce contexte, Claude Julien s'est donc permis quelques changements à sa formation. Tout d'abord, Ryan Poehling disputera un premier match avec le Canadien.

Poehling vient tout juste de terminer son stage universitaire à St. Cloud. Le choix de premier tour de 2017 sera au centre du quatrième trio, entre Nicolas Deslauriers et Jordan Weal. Paul Byron ratera le match pour reposer un poignet blessé depuis un mois.

Poehling a appris la nouvelle en regardant la formation affichée ce matin avant l'entraînement du Canadien.

« Je sais que ce n'est pas le scénario idéal, mais j'ai hâte quand même. Mon rêve de jouer dans la LNH devient réalité. J'aurais préféré commencer la saison prochaine, parce que ça aurait voulu dire qu'on était en séries. Mais j'imagine qu'il y a du bon dans chaque situation. »

À savoir maintenant ce qu'il veut laisser comme première impression, Poehling est resté plutôt modeste.

« Je dois jouer à ma manière. Je suis ici pour une raison et je ne crois pas avoir à faire quoi que ce soit de spécial. Si je fais ce que je fais d'habitude, ça va bien aller. »

« Le plus important, c'est d'aider le joueur à se sentir confortable, a dit l'entraîneur. Je vais le laisser jouer son match à sa façon. J'aime mieux devoir retenir un joueur que de devoir le pousser. Je veux qu'il se sente à son aise, qu'il donne un bon effort. S'il y a des ajustements à faire, on peut le faire. Mais l'important est qu'il soit à son aise. »

L'autre changement : Charlie Lindgren obtiendra un premier départ cette saison devant le filet du Canadien. Claude Julien a pris la décision logique de reposer Carey Price, qui n'a pas reçu grand congés dernièrement.

« C'est une occasion d'évaluer Charlie Lindgren. C'est un match qui ne veut rien dire. En même temps, on ne veut pas voir Carey Price se blesser dans un match qui ne veut rien dire. Ça nous donne l'occasion de voir des joueurs qu'on veut regarder de plus près. »

Voir de plus près

Et c'est probablement la citation la plus importante de Claude Julien : « voir des joueurs qu'on veut regarder de plus près ».

Lire entre les lignes, qui pourraient commencer la saison prochaine avec le grand club. Donc, il y a Lindgren, qui aura sa chance comme adjoint à Price. Il y a Poehling, qui pourrait devenir l'un des pivots réguliers. Il y a aussi Jordan Weal, dans la formation ce soir, et à qui Marc Bergevin pourrait offrir un contrat durant l'été.

D'ailleurs, il n'a pas hésité à se projeter dans l'avenir avec le Canadien.

« À TSN aujourd'hui, ils parlaient de notre amélioration, a dit Weal. On est en progression. Ça sera encore plus excitant de s'entraîner cet été, pour faire en sorte que lorsqu'il restera 5 ou 10 matchs l'an prochain, on pourra se préparer pour les séries au lieu de se battre pour notre place. »

Et pour finir, Claude Julien a replacé Jesperi Kotkaniemi au centre, entre Jonathan Drouin et Joel Armia. Bref, exactement à l'endroit où il a été toute la saison, sauf les deux derniers matchs.

« Je vais toujours jouer au centre. C'est ma place, je suis heureux d'être de retour là. »

On note aussi, forcément, les joueurs laissés de côté : Charles Hudon, Matthew Peca, Dale Weise, Mike Reilly et Nate Thompson. Hudon n'a pas voulu se prononcer sur l'espoir qu'il avait de disputer le dernier match de la saison. Pour Thompson, il s'est montré plutôt émotif en sachant qu'il avait peut-être joué son dernier match avec le Canadien, voire dans la LNH.

Dans tous les cas, il parlait au passé.

« J'ai été fier de faire partie des Canadiens. On a joué des matchs qui comptaient. On verra ce qui va se passer, ce n'est plus entre mes mains. J'ai aimé mon expérience, mes coéquipiers, tout. J'aimerais en faire partie encore. Je crois avoir encore du hockey en moi, même si j'ai 34 ans. Je me sens bien. Je crois que je peux encore aider une équipe. »

La formation attendue ce soir 

Tatar - Danault - Gallagher

Lehkonen - Domi - Shaw

Drouin - Kotkaniemi - Armia

Deslauriers - Poehling - Weal

Mete - Weber

Kulak - Petry

Benn - Folin

Lindgren

Niemi