Le Canadien de Montréal s'est entraîné à 14 h, heure de Winnipeg, en vue de son match de demain contre les Jets. Un entraînement tout ce qui a de plus normal, les mêmes exercices, le même enthousiasme.

JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY LA PRESSE

Bref, aucun signe visible du cuisant revers de 6-2 contre les Blue Jackets. Ce qui était pourtant le genre de cuisant revers qui peut laisser des traces. D'abord parce que le Canadien est en lutte directe avec les Blue Jackets pour participer aux séries, ensuite parce que le temps presse pour accomplir une prophétie que peu prédisaient.

D'un bout à l'autre du vestiaire, l'espoir est toujours bien présent.  Coup d'oeil au classement. Le Canadien est tout juste exclu des séries, avec 90 points et 4 matchs à jouer. Les Blue Jackets détiennent la dernière place, eux aussi avec 90 points mais 5 matchs à jouer. Les Hurricanes sont juste devant, à 91 points.

« On n'a jamais arrêté d'y croire, et on n'arrêtera pas, a dit Phillip Danault. On ne se cachera pas, ça a fait mal hier. Il nous reste quatre gros matchs et on a un seul objectif en tête. Ce sont quatre aspirants (Winnipeg, Tampa, Washington, Toronto). Ce seront de bons défis. C'est le temps de surprendre encore plus. »

Claude Julien, lui, est catégorique. Le Canadien a encore sa destinée entre ses mains. Tout ce que ça prend, ce sont des victoires. Or, le Canadien avait offert une leçon de hockey aux Jets lors de leur dernière rencontre, une victoire de 5-2, le 7 février dernier.

« On jouait fort, on allait chercher la rondelle, on jouait plus qu'eux avec l'énergie du désespoir », a analysé Tomas Tatar de cette victoire.

« Ils étaient sortis avec beaucoup d'énergie, s'est rappelé Mathieu Perreault, des Jets. On avait l'impression qu'on n'avait pas d'espace sur la glace. C'était l'histoire du match à Montréal. Demain, ça va être différent. On va se préparer en fonction de l'énergie que Montréal va apporter. »

Claude Julien n'a pas voulu s'avancer sur sa formation. Des questions de santé et de petits bobos, a-t-il précisé. En revanche, sa formation à l'entraînement était la même qu'au dernier match.

***

La formation

Tatar - Danault - Gallagher

Lehkonen - Domi - Shaw

Drouin - Kotkaniemi - Armia

Deslauriers - Thompson - Weal

Mete - Weber

Kulak - Petry

Benn - Folin

***

Autres notes

Dans les autres nouvelles de l'entraînement, Dominique Ducharme a eu une longue discussion avec Jonathan Drouin au début de la séance. Ducharme avait fait de Drouin une machine à marquer des buts au niveau junior, avec les Mooseheads de Halifax. Drouin aurait bien besoin de retrouver sa touche pour regagner la confiance de son entraîneur. Drouin compte un but à ses 22 derniers matchs, et son temps d'utilisation a même plongé sous les 10 minutes dimanche dernier en Caroline.

« On a besoin de Jonathan Drouin, mais on a besoin de tout le monde », a dit Julien.

La séance a aussi été marquée par un tir de Charles Hudon qui a frappé Charlie Lindgren exactement là où ça fat mal. Le gardien s'est longtemps tordu de douleur, mais a été en mesure de continuer.