Le gardien Charlie Lindgren a été rappelé par le Canadien hier soir, il était évidemment sur la glace ce matin à Brossard. Carey Price aussi y était, pour ceux qui craignaient que le tir reçu sur la clavicule hier l'empêche d'affronter les Red Wings de Detroit.

Mis à jour le 12 mars 2019
Jean-François Tremblay LA PRESSE

Ceci dit, voici exactement pourquoi Lindgren a été rappelé: pour permettre à Price de prendre congé d'entraînement plus souvent. La gestion du niveau d'énergie du gardien numéro un sera primordiale avec 13 matchs au calendrier, et une course aux séries si serrée.

«D'ici la fin, on a beaucoup de matchs et beaucoup d'entraînements, a expliqué Claude Julien. Si on veut donner congé à Carey Price, on va avoir deux gardiens. C'est aussi pour donner l'occasion à Charlie Lindgren de passer du temps avec nous. Lindgren restera avec nous jusqu'à la fin de la saison.»

Julien n'a pas voulu s'avancer sur la possibilité qu'il dispute un match d'ici la fin de la saison. Il n'a pas non voulu faire de lien entre la mauvaise sortie d'Antti Niemi contre les Sharks de San José et le rappel de Lindgren.

N'empêche, il suffit de jeter un oeil aux statistiques pour voir que Niemi n'inspire plus confiance. Sur les 63 gardiens ayant pris part à 15 matchs ou plus cette saison dans la LNH, Niemi est 61e pour l'efficacité (,887) et 62e pour la moyenne (3,78).

Ceci dit, Lindgren a traversé beaucoup d'adversité cette saison avec le Rocket de Laval. En 33 matchs dans la Ligue américaine, il n'a pu faire mieux qu'un dossier de 11-14-6, avec une moyenne à 2,94 et une efficacité à ,884. Il faut dire qu'il a raté un mois et demi d'action en raison d'une blessure à une hanche. Il a mis du temps à retrouver son rythme ensuite.

«Avec la blessure, ça a été difficile, a reconnu le gardien. Je n'avais jamais raté si longtemps. J'ai vécu de l'adversité et c'est bon de la traverser. Cette saison va quand même mieux que la saison d'avant. Le Rocket est à sept points des séries, ils ont des chances d'y participer.»

Évidemment, Lindgren espère profiter de ce séjour avec le Canadien pour regagner les faveurs de l'organisation qui lui a offert un contrat de trois ans, à un volet, la saison dernière. Rappelons qu'il s'était ensuite fait ravir par Niemi le poste d'adjoint à Carey Price qui lui semblait destiné. Lindgren y va un jour à la fois pour l'instant, évidemment, mais c'est aussi essentiel pour lui de se positionner pour la saison prochaine.

«Les statistiques sont ce qu'elles sont. Je n'ai pas de regrets. J'ai vécu de l'adversité et j'ai beaucoup appris. Je suis plus fort mentalement et physiquement en ce moment que je l'étais à mon premier séjour avec le Canadien. Je suis meilleur gardien et je suis dans une meilleure situation.»

Lindgren présente dans la LNH un dossier de 7-8-2, avec une moyenne de 2,78 et une efficacité de ,914.

Danault avec une grille

Le Canadien a tenu un entraînement facultatif ce matin, à quelques heures de son duel contre les Red Wings. Cinq joueurs ont fait l'impasse: Brendan Gallagher, Max Domi, Nate Thompson, Shea Weber et Jonathan Drouin.

Phillip Danault et Paul Byron, absents hier à l'entraînement, seront à leur poste ce soir. En fait, Claude Julien a annoncé deux changements: Brett Kulak prendra la place de Mike Reilly, et Tomas Tatar sera de retour dans la formation après avoir raté le dernier match pour soigner un virus. De toute évidence, le retour de Tatar exclura Dale Weise de la formation. Charles Hudon, Matthew Peca et Nicolas Deslauriers seront aussi laissés de côté.

Revenons à Danault, il a subi une intervention chirurgicale hier pour réparer son nez cassé. Il a reçu un solide coup de coude de Gustav Nyquist en troisième période contre les Sharks de San José, jeudi dernier.

«L'intervention a pris 5 minutes, mais on dirait que ça a pris deux heures, a dit Danault, qui affichait un superbe bleu près de l'oeil. On m'a recassé le nez de l'autre bord. Mais je tiens à préciser que mon nez était déjà un petit peu croche de naissance. Là, il est droit en ce moment si les gens se posent des questions.»