Les 31 directeurs généraux ont jusqu'à aujourd'hui, 15 h, pour conclure leurs dernières transactions en vue des séries éliminatoires. Pour la cinquième fois depuis l'arrivée en poste de Marc Bergevin, le Canadien est en position de participer aux séries en cette journée cruciale.

GUILLAUME LEFRANÇOIS LA PRESSE

Bergevin a généralement été actif lors des quatre campagnes lors desquelles le Canadien était en voie de participer au tournoi, sauf une fois. Il a été impliqué dans 7 des 79 transactions conclues en 2013, 2014, 2015 et 2017, soit près de 10 %. Cette saison, plusieurs observateurs s'attendent à ce qu'il soit tranquille, mais sa présence au match Rangers-Devils samedi - rapportée par TVA Sports - laisse croire qu'il demeure à l'affût.

Regardons de plus près l'historique du directeur général du Tricolore lors des années où son équipe a participé aux séries.

1er mars 2017

Fiche 35-21-8

Classement 1er rang de la division Atlantique, six points devant Boston et Ottawa

Acquisitions Andreas Martinsen (attaquant, Colorado) contre Sven Andrighetto, Dwight King (attaquant, Los Angeles) contre un choix de 4e tour en 2018

Marc Bergevin voulait ajouter du muscle à sa formation, et c'est ce qu'il a fait en dénichant ces deux poids lourds de plus de 100 kilogrammes chacun. Martinsen n'a obtenu aucun point en neuf matchs en saison, et aucun en deux matchs en séries ; King a amassé 1 point en 17 matchs en saison, aucun en six matchs en séries. Montrez ces chiffres à un informaticien il croira que c'est du langage binaire. King est devenu joueur autonome quatre mois plus tard et n'a plus été revu dans la LNH depuis. Martinsen a été échangé au début de la saison suivante contre un joueur de la Ligue américaine. Ni l'un ni l'autre n'ont empêché le CH d'être éliminé au premier tour. Contrairement à Ice Cube, Bergevin ne peut pas dire que c'était une bonne journée.

2 mars 2015

Fiche 41-16-5

Classement 1er rang de la division Atlantique, cinq points devant Tampa Bay

Acquisitions Jeff Petry (défenseur, Edmonton) contre un choix de 2e tour et un choix de 4e tour en 2015, Torrey Mitchell (attaquant, Buffalo) contre Jack Nevins et un choix de 7e tour en 2016, Brian Flynn (attaquant, Buffalo) contre un choix de 5e tour en 2016

Ciblant cette fois la vitesse, Bergevin a eu droit à une jolie récolte. Pour un coût bien modique, il a mis la main sur trois patineurs qu'il a gardés à long terme. Petry est encore à Montréal, tandis que Mitchell et Flynn ont joué respectivement 174 et 116 matchs avec le Canadien. Il ne restait plus grand-chose sur le marché ce jour-là, si bien que le CH a possiblement obtenu le joueur avec le plus grand impact en Petry. Les Montréalais ont toutefois été rattrapés par leurs carences offensives et ont été éliminés au deuxième tour par Tampa.

5 mars 2014

Fiche 34-22-7

Classement 2e rang de la division Atlantique, huit points derrière Boston et deux devant Tampa Bay

Acquisitions Thomas Vanek (attaquant, Islanders de New York) et un choix de 5e tour en 2014 contre Sebastian Collberg et un choix de 2e tour en 2014, Devan Dubnyk (gardien, Nashville) contre un dédommagement ultérieur

Bergevin avait ajouté de la profondeur, la veille, en obtenant Mike Weaver, mais il réservait son meilleur coup pour la fin. La transaction a été conclue si tard que l'annonce en a été faite à 15 h 42. Quand on voit le prix payé par Bergevin, on ne peut s'empêcher de croire que les Islanders ont simplement laissé partir Vanek pour éviter de le perdre pour rien le 1er juillet. L'Autrichien a rendu de fiers services au CH en fin de saison, récoltant 15 points en 18 matchs. Il a continué en séries avec deux matchs de deux buts dans la série face aux Bruins, mais est tombé au ralenti en finale de l'Est avec deux petites aides en six matchs. Soupçonné d'être blessé, il a vu son temps d'utilisation chuter. Vanek n'a été que de passage. Dubnyk, lui, a simplement joué dans le club-école du CH. C'était avant qu'il ne relance sa carrière.

3 avril 2013

Fiche 23-7-5

Classement 2e rang dans l'Association de l'Est, cinq points derrière Pittsburgh et trois points devant Boston

Acquisition Aucune

La veille, le CH avait obtenu le défenseur Davis Drewiske, qui ne jouera que neuf matchs avec l'équipe, aucun en séries. L'inaction de Bergevin est toutefois intéressante à la lumière de la situation actuelle, car les contextes de la saison écourtée de 2013 et d'aujourd'hui se ressemblent. Dans les deux cas, le Tricolore se relevait d'une saison d'enfer et venait de terminer une réinitialisation, incarnée alors par l'arrivée des recrues Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher. L'équipe présentait une bonne fiche, mais n'avait peut-être pas la plus solide des fondations. Ça allait d'ailleurs se terminer en cinq matchs au premier tour des séries.

La date limite des transactions en chiffres

18 Transactions conclues à la date limite en 2018

4 Choix de premier tour échangés l'an dernier. Les équipes qui les ont sacrifiés : Golden Knights de Vegas (finalistes de la Coupe Stanley), Lightning de Tampa Bay, Jets de Winnipeg (éliminés dans les deux finales d'association) et Predators de Nashville (battus au 2e tour)

2010 Année lors de laquelle 31 échanges ont été conclus, impliquant 55 joueurs. Ce sont des records.

4 Nombre de fois qu'Alan May a changé d'adresse à la date limite des transactions (1988, 1989, 1994, 1995), un record. Thomas Vanek pourrait égaler sa marque si les Red Wings l'échangent aujourd'hui.

20 Points récoltés par Peter Mueller avec l'Avalanche du Colorado en 2010. C'est un record pour un joueur acquis à la date limite des transactions.