À l'écart du jeu depuis le début du mois de janvier en raison d'une mystérieuse blessure, Michael McCarron devrait pouvoir revenir au jeu cette saison, selon son agent.

Mis à jour le 22 janv. 2019
Richard Labbé LA PRESSE

En entrevue téléphonique avec La Presse, Wade Arnott, l'agent du joueur de 23 ans, s'est montré optimiste quant aux chances de retour au jeu du gros attaquant, qui n'a pas remis les patins depuis qu'il a subi une blessure dans un entraînement avec le Rocket de Laval, le 1er janvier.

L'organisation du Canadien refuse de dévoiler la nature exacte de cette blessure pour le moment.

«Nous attendons d'ici à [aujourd'hui] des précisions quant à l'état de santé de Michael, mais présentement, il n'est pas exact de dire que sa saison est terminée, a expliqué Wade Arnott. Il faut attendre d'autres résultats dans son cas, mais nous croyons qu'il pourra jouer de nouveau cette saison.»

Pour l'heure, le gros attaquant se contente de demeurer dans l'entourage de l'équipe et de s'entraîner hors glace, mais n'a pas remis les patins avec ses coéquipiers depuis sa mésaventure du 1er janvier.

L'ancien choix de premier tour du Canadien au repêchage de 2013 (le 25e choix au total) n'a pas joué dans un match depuis le 29 décembre et a donc dû rater les neuf derniers matchs du Rocket dans la Ligue américaine, incluant celui d'hier soir à Springfield. Il n'est d'ailleurs pas du présent voyage de l'équipe.

Avant de tomber au combat, il avait une fiche de 7 buts et 14 aides pour 21 points en 32 matchs disputés avec le club-école de Laval. Cette récolte n'a toutefois pas été jugée suffisante pour justifier un rappel de la part du Canadien jusqu'ici, et le dernier match de McCarron avec la formation montréalaise remonte déjà au 7 avril 2018, le dernier de la saison 2017-2018. Il avait récolté une aide lors de ce match contre les Maple Leafs à Toronto, son seul point en 18 matchs avec le Canadien la saison dernière.

Il n'a pas été revu dans le vestiaire de l'équipe au Centre Bell depuis, ce qui laisse croire que son avenir avec la formation qui l'a repêché il y a presque six ans est au mieux incertain.

«Mais il est encore trop tôt pour parler de ça, a ajouté Wade Arnott. Ce n'est pas quelque chose que nous désirons faire en ce moment, de toute façon.»

Rappelons que le contrat de McCarron avec le Canadien se termine à la fin de la saison, après quoi il pourrait devenir joueur autonome avec restriction.

Le joueur américain avait dit oui à la présente entente d'une seule saison au mois de septembre, un contrat à deux volets qui lui rapporte un salaire de 70 000 $ dans la Ligue américaine et qui passe à un salaire de 874 125 $ si jamais il est rappelé par le Canadien.