Le Canadien a utilisé cette fois-ci une formule autrement plus divertissante que l'année dernière pour son entraînement public: un bon vieux concours d'habiletés. Une formule qui ne déçoit jamais.

Mis à jour le 21 janv. 2019
Jean-François Tremblay LA PRESSE

Le Centre Bell était rempli malgré la spectaculaire tempête de neige, et les nombreuses familles sont reparties sourire aux lèvres. Même les joueurs du Canadien avaient invité conjointes et enfants à prendre place au banc de l'équipe (avec des casques, au cas où). C'était un peu leur manière, à eux aussi, de passer du temps en famille après la séquence éreintante de 10 matchs en 17 jours.

Il y a un an, le Canadien avait plutôt opté pour un entraînement régulier fort ennuyeux. En même temps, l'équipe allait tellement mal que la séance s'avérait nécessaire. Mais le résultat avait été terne pour les partisans. Pas cette fois-ci. Il faut dire aussi que les joueurs étaient dans de bien meilleures dispositions pour animer la journée.

Le concours du patineur le plus rapide a ouvert le spectacle. Matthew Peca et Victor Mete ont chauffé Paul Byron, mais pas assez pour devancer le gagnant que tout le monde attendait.

«Il y avait de la pression, a reconnu Byron. J'ai fait de mon mieux, mais j'avais peur de Victor surtout. Tout le monde disait que j'étais le favori, mais quand j'ai vu les autres temps, j'ai compris que je devrais tout donner. On a vraiment les meilleurs partisans. Pas même une tempête ne va les garder dans leur maison. C'est incroyable de jouer ici! Nous sommes chanceux tous les jours.»

Tatar et les autres

Tomas Tatar s'est imposé devant Carey Price, Brendan Gallagher et Michael Chaput au concours de précision, les fameuses quatre cibles. Il a même fait mouche quatre fois en quatre tirs, comme Raymond Bourque dans ses années glorieuses.

Charles Hudon s'est attiré des railleries sympathiques en ratant tous ses tirs. Quand l'animateur sur la glace Maxim Martin a demandé à Chaput s'il était nerveux avant de s'élancer, le Québécois s'est gâté un peu: «Après avoir vu Hudon, je pense que je vais être correct.»

Paul Byron s'est permis une autre explication de la déconfiture de son coéquipier. «Il était quatre ou cinq pieds en arrière de tout le monde puisqu'il était le premier à participer. À mesure que la compétition avançait, les gars étaient de plus en plus près du filet. C'était ça, le truc.»

Hudon a révélé en entrevue au centre de la glace que les joueurs avaient même pris quelques paris sur l'issue des concours. Mais dans le cas du tir le plus puissant, on nous chuchote que le pari était pour savoir qui finirait deuxième... Sans étonnement, Shea Weber a gagné avec un boulet à 103 milles à l'heure. La surprise est plutôt venue de Jeff Petry qui s'est approché du monarque à 102 milles à l'heure.

Joel Armia a ensuite remporté le concours des tirs précis de loin. Puis, une démonstration d'échappées est venue conclure le spectacle. On y tenait un pointage, mais c'était symbolique. L'idée était surtout d'épater la galerie. On a vu de tout, mais Jesperi Kotkaniemi a impressionné avec une sorte de tornade avec la rondelle en équilibre sur le bâton.

«En fait, ce n'est pas si difficile, a révélé le grand Finlandais avec le sourire. C'est même plutôt facile à faire.»

Nicolas Deslauriers a choisi une feinte à son image: il a jeté les gants et s'est rué sur le pauvre gardien invité.

«Gallagher m'a dit d'essayer ça, a justifié l'homme fort. Les gens savent que je n'ai pas vraiment de feintes en échappée. Je l'ai fait, mais la rondelle n'est même pas entrée. On s'en venait ici et on pensait qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde. Mais c'était plein. C'est là que tu vois qu'on est une ville de hockey.»

- - -

Les résultats des concours d'habiletés 

Le patineur le plus rapide 

Paul Byron - 13,680

Matthew Peca - 14,062

Victor Mete - 14,175

Brett Kulak - 14,891

Tir de précision (4 cibles) 

Tomas Tatar - 4 en 4

Brendan Gallagher - 3

Carey Price - 3

Michael Chaput - 3

Kenny Agostino - 1

Charles Hudon - 0

Antti Niemi - 0

Le tir le plus puissant 

Shea Weber - 103 milles à l'heure

Jeff Petry - 102

Karl Alzner - 97

Mike Reilly - 94

Nicolas Deslauriers - 92

Jordie Benn - 91

Précision sur les tirs de loin

Joel Armia - 8 points

Phillip Danault - 7

Artturi Lehkonen - 7

Jesperi Kotkaniemi - 7

Max Domi - 7

Jonathan Drouin - 5

Concours d'échappées: 9 à 8 pour les Blancs. Jonathan Drouin a battu Jesperi Kotkaniemi pour la victoire en prolongation.

>>> Le hockey de la LNH vous passionne? Abonnez-vous à l'infolettre Rondelle libre et recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet.