(Montréal) Jonathan Drouin et Joel Armia ont été les bougies d’allumage du Canadien, samedi, et la formation montréalaise a mis un terme à une courte série de deux revers en battant les Maple Leafs de Toronto 5-2.

Alexis Bélanger-Champagne La Presse canadienne

> Relisez notre couverture en direct

Drouin a connu sa sixième soirée de deux buts en carrière, marquant chaque fois en échappée. De son côté, Armia a récolté un but et une aide.

« Nous voyons de la maturité dans leur jeu, ce qui rend l’équipe un peu plus mature, a mentionné l’entraîneur Claude Julien. C’est la même chose pour les Victor Mete de ce monde, qui ont une ou deux saisons sous la ceinture. Ils veulent passer au niveau suivant.

«Nous savons tous à quel point il est difficile de gagner dans cette ligue. Nous voulons devenir une équipe constante afin de franchir une autre étape, qui est une participation aux séries. Nous allons devoir travailler fort. Ce ne sera pas facile et nous allons devoir voir nos jeunes prendre de la maturité et nos vétérans donner l’exemple. »

La seule tache au tableau de la formation montréalaise a été un huitième but accordé dans la dernière minute d’une période cette saison, ce qui a donné des ailes aux Maple Leafs pendant le deuxième vingt.

« Je trouve que nous avons très bien joué en première période, a dit Julien. Nous avons manqué d’énergie en deuxième, nous n’affichions pas la même intensité et n’exécutions pas les choses comme en première période. »

Brendan Gallagher et Nick Suzuki ont été les autres buteurs du Canadien (5-4-2), alors que Carey Price a effectué 29 arrêts.

Jake Muzzin et Andreas Johnsson ont touché la cible pour les Maple Leafs (6-5-2). Michael Hutchinson a stoppé 33 lancers.

Le Canadien a commencé la rencontre sur les chapeaux de roues et il a ouvert le pointage après 7 : 43 de jeu. Tomas Tatar a profité d’un retour pour remettre à Gallagher, qui a marqué sur sa deuxième tentative.

Drouin a ensuite creusé l’écart à 12 : 34, grâce à une belle feinte vers son revers alors qu’il était en échappée.

Cale Fleury a obtenu une chance en or de marquer un premier but dans la LNH avec un peu plus de quatre minutes à faire en première période, mais il a raté la cible à la suite d’une passe transversale de Drouin pendant une punition à retardement contre les Leafs.

Les tirs étaient de 19-4 à l’avantage du Canadien et les Maple Leafs n’avaient pas atteint le filet en 11 : 22 de jeu quand ils ont réduit l’écart avec 16 secondes à écouler au premier vingt. Muzzin a fait mouche sur une remise de Mitch Marner.

Peut-être en vertu de ce but en fin de période, les Leafs ont présenté un bien meilleur visage au retour de l’entracte et ils ont créé l’égalité à 5 : 52. Johnsson a fouetté du revers une rondelle libre devant le filet de Price.

Gallagher est passé à quelques centimètres de relancer le Canadien, mais son tir a atteint la barre transversale alors qu’il était en échappée.

Price a ensuite réussi un arrêt important contre Alexander Kerfoot, qui avait été oublié devant le filet des locaux.

Armia a relancé le Canadien après sept secondes de jeu en troisième période, un but marqué en avantage numérique. Armia s’est échappé en poussant le disque derrière Muzzin après la mise au jeu au centre de la patinoire.

Drouin a permis aux partisans du Canadien de souffler un peu en marquant son deuxième but du match à 7 : 40, encore une fois en échappée. Suzuki a ensuite porté le coup de grâce à 11 : 53, profitant d’une remise de Nate Thompson lors d’une attaque à deux contre un.

Le défenseur Mike Reilly avait été inséré dans la formation par Julien, à la place de Brett Kulak.

Le Canadien passera la prochaine semaine à l’étranger. Il affrontera les Coyotes de l’Arizona mercredi, les Golden Knights de Vegas jeudi et les Stars de Dallas samedi.

Échos de vestiaire

Jonathan Drouin et Joel Armia ont déjoué Michael Hutchinson avec des tirs du côté du bouclier en troisième période, mais ce n’est que le fruit du hasard et non d’un rapport d’avant-match, a insisté Drouin :

« Ça me joue dans la tête quand quelqu’un me dit où je devrais tirer. […] J’aime voir où le gardien est placé, s’il est avancé ou dans son filet. Sur le deuxième, il était pas mal loin de son filet et j’ai décidé de lancer. »

Brendan Gallagher a parlé de fierté concernant la présence initiale de son trio sur la patinoire en début de match, qui a donné le ton à la rencontre :

« C’est une responsabilité importante de commencer le match et vous voulez en tirer profit. En tant que trio, nous aimons donner le ton. Les gars ont fait du bon travail pour enchaîner avec une autre bonne présence et ç’a créé du rythme. »

Outre une bourde sur le premier but des Maple Leafs, Claude Julien était satisfait de la performance de Mike Reilly. Ce dernier n’avait pas joué depuis le 10 octobre, mais a dit ne pas s’être senti rouillé.

« Je me sentais bien. J’approche les entraînements comme des matchs. J’essaie d’être alerte. Ce n’est pas facile, mais j’essaie de ne pas trop m’en faire. Je voulais avoir du plaisir, être actif et réussir des jeux. »